Tourisme

Actualité Région

François de Canson : « La Région lance un plan inédit et ambitieux pour sauver le tourisme » !

Alors que la crise du Covid-19 a frappé l'économie touristique de Provence-Alpes-Côte d'Azur de plein fouet, les partenaires tourisme régionaux, départementaux et métropolitains ont décidé de réagir vite et fort pour séduire la clientèle française cet été. 

François de Canson, Président du Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d'Azur, répond aux questions de La Gazette du Var.

Comment se décline ce plan de bataille ?

François de CANSON. C'est une campagne de promotion inédite et ambitieuse, d'un montant record de 2,1 millions d'€, qui est lancée. Un travail considérable a été réalisé depuis 2 mois pour mettre sur pied, de manière concertée avec les partenaires tourisme régionaux, départementaux et métropolitains, un plan de relance inédit et ambitieux pour stimuler le retour des clientèles françaises.

Parce ce que la situation est grave ?

FdC. Sur 20 milliards de retombées économiques touristiques, 5 milliards sont déjà condamnés. Les impacts sont massifs, fulgurants et généralisés sur le territoire régional, pas un département, pas une ville n’est épargnée. Du thermalisme, aux stations de montagne, aux professionnels de l’événementiel, en passant par nos festivals, nos littoraux, nos prestataires de loisirs… tout l’écosystème du tourisme est foudroyé. 98 % de nos professionnels du tourisme sont à l’arrêt.
Nous leur devions de réagir vite et fort. Pour soutenir la mise en place d’un plan d’urgence, de solidarité et de relance économique d’un montant global de 1,4 milliards d’€, il a fallu construire cette campagne promotionnelle d’exception.

Quel est l'objectif principal ?

FdC. C'est très simple, nous voulons compenser la perte des clientèles internationales qui représentent, en temps normal, 40% de nos touristes à l’année, dans les hôtels comme dans les campings. Cet été, les vacances seront avant tout françaises. Un pack régional fort et soudé nous permet de préparer un plan de promotion inédit et ambitieux pour soutenir notre économie touristique. Nous sommes prêts. Bienvenue dans le Sud !

Quelle est la clientèle visée par cette campagne de communication ?

FdC. Cette campagne s’adresse à la fois à une cible nationale, qui sera sensible à cette diversité accessible. Mais aussi à une cible de proximité, c'est à dire nos voisins d’Auvergne-Rhône-Alpes et d’Occitanie. Nous voulons aussi encourager le tourisme local. Un Marseillais peut découvrir la lumière de la Côte d’Azur et respirer l’air pur de nos Alpes. Un Niçois peut visiter la Provence, un Alpin apprécier les embruns de la Méditerranée.

A combien se chiffrera-t-elle ?

FdC. D’un point de vue financier, cette campagne fédère un budget de 2,1 millions d’€. C’est un budget record pour
une communication dédiée à la France pour notre destination. A noter que cette campagne vient en addition aux actions qui étaient déjà prévues. Par ailleurs, nous restons attentifs à la reprise des marchés européens de proximité, et aux marchés internationaux.
Nos budgets en la matière sont sanctuarisés, ils seront déclenchés en fonction des réouvertures de frontières et des évolutions des comportements de voyage. Là encore, plus de 2 millions d’€ y seront affectés en partenariat avec Atout France.

Comment sera-t-elle relayée localement ?

FdC. Les ambassadeurs de la destination et professionnels du tourisme (hôtels, campings, prestataires d’activités, musées...) vont se mobiliser pour produire des messages d’attachement à notre région sur leurs réseaux sociaux et outils de communication. Il s’agit de démontrer que nous sommes prêts à accueillir de nouveau les touristes, que nous les attendons.
Depuis plusieurs semaines, les professionnels du tourisme de la région Sud ont aménagé leurs établissements pour répondre aux exigences sanitaires et préparer leur réouverture. Il est temps de le dire et de le montrer ! Sous la bannière « On a tous besoin du Sud », un véritable collectif est lancé !

Vous souhaitez aller plus loin encore ?

FdC. Oui, je veux rappeler que le tourisme n’est pas le simple fait d’une rente d’un territoire hors normes, il est le fruit de cette histoire qui nous a construit, le fruit d’hommes et de femmes, d’affaires passées de génération en génération, d’équipes passionnées et engagées. Notre devoir était de mettre toute notre énergie pour donner au plus grand nombre l’envie du Sud afin de voir nos professionnels retravailler au mieux et au plus vite.

Le poids du tourisme est indéniable dans l'économie régionale ?

FdC. Chez nous, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, nous avons le tourisme historiquement ancré dans notre ADN. Avec près de 20 milliards d’€ de retombées annuelles, il représente 13% de notre PIB et 10% de nos emplois. Après une année record en 2019, fruit d’un travail important de prospection mené par le CRT et ses partenaires, et des investissements des professionnels du tourisme, la crise frappe de plein fouet ce pilier de notre économie.

D'où ce message « On a tous besoin du Sud » ?

FdC. On a tous besoin du Sud ! Ce message se déclinera pour incarner l’identité de chaque territoire, de chaque partenaire. Nous avons une chance exceptionnelle de vivre sur ce territoire aux multiples facettes, aussi familières qu’inattendues. Nous avons un concentré insensé d’expériences, des paysages d’une beauté à couper le souffle et des lieux d’une douceur enivrante. Nous voulions une campagne à notre image, cette différentiation c’est notre force !

 

14 PARTENAIRES REGIONAUX

14 partenaires territoriaux (la Région Sud et le CRT, Atout France, le Département du Var, les Agences de développement des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes et de Vaucluse, Var Tourisme, le CRT Côte d’Azur, les Offices de tourisme d’Antibes Juan-les-Pins et des Métropoles d’Aix-en-Provence, de Nice Côte d’Azur et Toulon Provence Méditerranée), ainsi que Provence Côte d’Azur Events (spécialisé dans le tourisme d’affaires et de congrès) ont bâti une stratégie commune, imaginé un dispositif d’envergure et rassemblé leurs budgets pour être plus lisibles auprès des clients français. Habituellement, ils représentent environ 65% de la clientèle estivale de notre région. Cette année, ils dépasseront sans doute la barre des 90 %.
Appuyé par Atout France, par les fédérations régionales de l’UMIH (hôtellerie), FRHPA (campings), du réseau Gîtes de France et des groupes privés comme Havas, Expédia ou Webedia, ce dispositif est inédit par son ampleur, son ambition et sa représentativité.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures