Actualités

Aménagement de Montéty sud

Hubert Falco : « La transformation de Toulon s'inscrit dans l'histoire de la ville »

Après les récentes présentations du futur Institut de Formation des Professions de Santé (IFPS) et du pôle numérique à venir, c’est l’aménagement de la partie sud de l’ancienne cité ouvrière qui a été dévoilé le 29 mars.

L’occasion de mettre en lumière un projet global à la fois respectueux de l’histoire et tourné vers l’avenir.

Il s’agit d’une action qui s’inscrit dans le temps a indiqué Hubert Falco : « Je vous l'ai déjà dit, à Montéty comme à Chalucet, on construit l'avenir, dans le respect de la ville de Toulon, de son histoire et de son patrimoine ! Après l'îlot Liberté, la dalle des Ferrailleurs, la place de l’Équerre, Chalucet, la Métropole et la ville de Toulon poursuivent la reconquête des friches urbaines et vont recoudre le tissu urbain pour une ville plus cohérente, plus praticable, plus agréable, plus dynamique » !

Enfonçant le clou et, s'adressant à ses éventuels détracteurs dans l'optique des prochaines élections municipales, il a ajouté : « Nous ne faisons pas des coups, nous mettons en œuvre une cohérence pensée de l’ensemble de la transformation de la ville qui s'inscrit dans le temps. Et, si la présentation du jour est innovante, elle ne va pas choquer car elle s’inscrit pleinement dans le quartier en respectant son histoire. Au-delà de l’église, j'ai tenu à ce qu'un immeuble entier soit lui aussi préservé dans le projet. On va s'appuyer sur l'histoire de Montéty et ne pas effacer l'histoire de Montéty. D'ailleurs, le patrimoine a été respecté à Chalucet et il le sera, aussi, à Montéty ».

UN LIEU DE PARTAGE

Au final, le quartier sera un lieu de partage ouvert sur la ville, et dans un cœur verdoyant.

La ville avait reçu trois propositions et, c'est celle portée par le Groupe Édouard Denis qui a été retenue. Le Groupe va aménager, 10 750 m2, en construisant une résidence hôtelière nouvelle génération, des espaces de services et de restauration rapide, un hôtel avec un rooftop (terrasse au sommet de l'immeuble) et des bureaux hyper-connectés. Le tout, harmonieusement réparti, autour d’un cœur d’îlot ouvert sur l’extérieur.

Selon Philippe Pétrequin, directeur général du Groupe, « il s’agit d’apporter une complémentarité avec le centre-ville puisque les services de proximité ne concurrenceront pas les commerces existants et le quartier Chalucet tout proche. Nous souhaitons répondre aux besoins d’hébergement des étudiants et de proposer une offre d’hôtellerie adaptée à ce secteur en pleine expansion ».

« A Toulon, il existe des entreprises qui cherchent des concepts innovants en termes de bureaux et c'est ce que nous construisons. De plus, la cour de l’îlot sera magnifiquement arborée et ouverte au public », ajoute le directeur général.

« LA CONFIANCE EST REVENUE »

Concrètement, la nouvelle configuration du site met en lumière une synergie voulue à l’échelle de la ville.

Le maire a rappelé : « Le Pont des Arts, réservé aux modes de déplacement doux, reliera l’ensemble à la gare. Une centaine de places de stationnement sont prévues dans le nouveau Montéty et 700 autres places seront disponibles sur le parking du Zénith tout proche ».

« Quant au projet, il ne coûtera pas un centime aux Toulonnaises et aux Toulonnais, et si vous investissez 35 millions d’€, c’est que vous avez confiance », a lancé Hubert Falco en s'adressant à Philippe Pétrequin !

D'ailleurs, le président de TPM se félicite du retour de la confiance : « De nombreux investisseurs privés accompagnent cette volonté de transformation. A chaque fois, ce sont entre 20 et 30 millions d'€ qui sont investis par des partenaires privés. On n’aurait pas réussi la rénovation de Toulon sans les investisseurs, pour y accueillir des familles, des étudiants et tous ceux qui réintègrent ce cœur de ville » !

Un avis partagé par les parties prenantes, saluant une équipe rassemblant la puissance publique, la SEM (en l’occurrence VAD) et un opérateur privé : « Un partenariat volontaire synonyme de gain de temps et d’efficacité ».

DES NOUVELLES DE LA PASSERELLE TOESCA

Par ailleurs, le maire a révélé que seuls les travaux du Pont des Arts seront financés, en totalité, par des fonds publics (Ville, Métropole, Département et Région).

La présentation du nouveau quartier a été l’occasion d’apprendre que la passerelle enjambant les voies ferrées sera bel et bien maintenue. Le cabinet d’experts en matière de sécurité des ouvrages d’art a rendu son rapport. Après les travaux d’usage qui ne pourront s’effectuer qu’entre minuit et 3 heures du matin, suite aux exigences de la SNCF, en termes de sécurité, elle sera rendue aux usagers. Le marché public est lancé. « Le Pont des Arts sera construit dans les mêmes conditions, c'est à dire entre minuit et 3 heures du matin car il n'est pas question de couper la circulation ferroviaire. Certes, cela coûtera un peu plus cher, mais nous n'avons pas le choix », a fait remarquer le premier magistrat toulonnais. 

Enfin, la caserne, située en face de la cité administrative, n'est pas incluse dans le projet de réhabilitation de Montéty sud, mais elle fera l'objet de travaux pour sa transformation en immeuble de bureaux, dans un proche avenir.

Gilles CARVOYEUR – Photo Laurent Perrier ville de Toulon

LE CALENDRIER

Mars 2019 : dépôt du permis de construire

Décembre 2019 : démarrage des travaux

Fin 2021/début 2022 : livraison du projet

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures