Locales, A découvrir

AOC Côtes de Provence :

L'une des plus dynamiques de France

Portée par le succès du rosé, la plus grande des appellations provençales, née il y a 40 ans tout juste, est l’une des plus dynamiques de France avec une production en hausse et une stratégie de valorisation qui porte ses fruits.


La hiérarchisation du vignoble

 

À cheval sur trois départements, l'appellation est très étendue : il est donc important d’identifier des terroirs qui permettent d’accompagner le consommateur dans la découverte et la compréhension du vignoble mais aussi de mieux valoriser certaines nuances géologiques ou climatologiques.
Aujourd’hui, il existe quatre dénominations : Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe et Pierrefeu. En 2017, l'appellation devrait en accueillir une cinquième : Notre-Dame-des-Anges, dans le Massif des Maures. D’autres sont à l’étude, comme dans la zone du Bessillon, au nord de Brignoles, ou, plus à l’est, dans la vallée de l’Issole.


L’élargissement de l’aire de production


En 2016, l'AOC a demandé à l’INAO le rattachement à l’aire de production de l’appellation de 17 communes qui offrent les mêmes caractéristiques que le vignoble actuel en termes de sols ou de climat mais qui, jusqu’alors, n’avaient jamais revendiqué leur appartenance. Parmi ces communes, la ville de Marseille, laquelle dispose de quelques hectares de vignes ! Le dossier est en cours d’instruction auprès de l’INAO, mais la réponse sera très certainement positive.


L’introduction de nouveaux cépages


En lien avec le Centre de recherche et d’expérimentation sur le vin rosé, l'AOC a sollicité l’INAO pour introduire deux nouveaux cépages dans le cahier des charges de l’appellation : le caladoc et le rosé du Var. Le premier, issu d’un croisement de grenache et de cot, donne des jus très clairs et très aromatiques, propices à d’excellents rosés. Cépage historique mais délaissé, le second, comme son nom l’indique, est spécifique à la Provence.
Les anciens l’avaient abandonné car ils avaient du mal à le canaliser mais, aujourd’hui, les vignerons savent en maîtriser la vigueur.


LES TENDANCES DE FOND
Le succès du Rosé


« Historiquement, la Provence est un vignoble qui produit
majoritairement des rosés. On peut même affirmer que c'est l’appellation emblématique du rosé ! La dynamique qui est celle de la consommation de rosé depuis plusieurs années est donc une bonne chose pour un vignoble comme le nôtre puisqu’elle ouvre de nouveaux marchés aux opérateurs et permet de financer de nouveaux investissements à la vigne ou en cave. »

Rédaction : Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures