Actualités

Assemblée générale des CCFF

François de Canson : "Nous allons renforcer les moyens des Comités communaux des feux de forêts"

Dans le département, le plus boisé de France, où la forêt constitue un élément majeur en matière d'attrait touristique et de qualité de vie, les CCFF sont l'un des acteurs majeurs en matière de prévention, de sensibilisation au public et d'action par rapport au risque feux de forêts.
A ce jour, l'action des CCFF concerne 140 communes du Var et environ 5 000 bénévoles. Lors de l'assemblée générale des CCFF qui s'est tenue, mi-avril, à La Londe-les-Maures, il a été rappelé par l'ensemble des intervenants le rôle primordial « des hommes et des femmes en orange », dans la prise en compte des catastrophes (incendie, inondation).

UNE ACTION IRREMPLACABLE

Ainsi, pour Françoise Dumont, présidente du SDIS du Var : « Votre action est d'autant plus remarquable qu'elle repose sur un total bénévolat, ce qui fait de vous un exemple en matière de civisme pour l'ensemble de la population. Vous vous impliquez dans la préservation de nos forêts, que ce soit en hiver ou au printemps avec le contrôle et l'entretien des accès et des moyens, les actions de débroussaillement et l'été avec la surveillance active, l'occupation du terrain ainsi que l'engagement aux côtés des services de secours ».

Elle a ajouté : « Votre action en matière de prévention, de sensibilisation du public et de conseil est irremplaçable (…). En matière de prévention, il faut rappeler, voire marteler que la meilleure protection des habitations est assurée par un débroussaillement réglementaire. Votre rôle de conseil, de sensibilisation, lié à votre parfaite connaissance du terrain et des habitants, sont essentiels. La population des communes doit vous être extrêmement reconnaissante ».

Ainsi encore, sous l'impulsion de François de Canson, conseiller régional délégué aux risques naturels et à la sécurité civile, la région a lancé un vaste dispositif « Guerre du Feu ». Une action qui intervient après les 15 000 hectares de forêt perdus, au cours de l'été 2017.
L'exécutif régional milite pour la mise en place une véritable force de frappe contre les incendies de forêt, complémentaire des actions menées par l'ensemble des acteurs du territoire. Parmi les mesures phares figurent la création d'un comité de concertation des risques régionaux, présidé par François de Canson.

GARDE REGIONALE FORESTIERE

Il s'agit également de créer une garde régionale forestière, en incitant les communes à respecter leur obligation légale de débroussaillement, en les incitant au renouvellement de la flotte de CANADAIRS, en renforçant les moyens des équipes au sol et en accompagnant les communes incendiées.

François de Canson a détaillé le dispositif dans lequel les CCFF ont toute leur place : « Il s'agit également de reconnaître le travail des CCFF et de renforcer les moyens des Comités communaux des feux de forêts. Surveillance, prévention, mobilisation en cas d'incendie, les Comités communaux des feux de forêts jouent un rôle essentiel sur le terrain. Votre action permet de stopper de nombreux départ d'incendie. Vos moyens seront renforcés. Concernant le renouvellement de la flotte existante de CANADAIRS, la France doit tenir ses engagements comme annoncé le 6 octobre 2017. Comme l'a préconisé Renaud Muselier lors du terrible incendie de La Londe/ Bormes, la création d'une force européenne de protection civile semble un moyen indispensable pour lutter contre les incendies ».

D'ores et déjà, la Région Sud s'est engagée, en cas d'immobilisme de l’État et de l'Europe, à s'équiper de ses propres moyens de lutte contre les incendies.

REPOSITIONNER LES CANADAIRS A HYERES

François de Canson a poursuivi : « Nous travaillons au repositionnement des avions bombardiers d'eau dont la base nationale d'avions de la sécurité civile se trouve à Nîmes. Cette position géographique pénalise l'accès rapide aux avions de lutte contre les feux de forêt en Provence-Alpes-Côte d'Azur. La Région souhaite s'engager fortement dans la modernisation d'installations aéroportuaires aux côtés des Départements afin d'assurer l'accueil opérationnel des avions DASH, TRACKER et CANADAIR, en période estivale à haut risque. La position centrale du Var, dans la sensibilité régionale face à l'incendie, semble toute indiquée dans un choix stratégique qui interviendra en partenariat avec le Préfet de zone, la Sécurité Civile et le Ministère de la Défense, puisqu'il s'agit d'un terrain militaire. Ce dossier pourrait voir son aboutissement en 2019. La Région et le Département se sont engagés à investir 2 millions d'€ pour accueillir le Pélicandrome à Hyères ».

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures