Actualités, Société, Le Pradet

C.I.L. au Pradet

Cédrick Giner : « Entre les CIL et la Municipalité, le dialogue est permanent »

Au Pradet, les relations entre les CIL et la municipalité sont sous la responsabilité de Cédrick Giner, conseiller municipal correspondant des CIL et délégué à la participation citoyenne depuis juin 2020.

Un excellent choix d'Hervé Stassinos, le maire, puisque l'élu est habité par un réel désir d'interaction positive.

Cédrick GINER répond aux questions de La Gazette du Var.

Comment se décline cette délégation ?

Cédrick GINER. Le maire m'a fait des propositions et c'est celle-ci qui m'a le plus interpellé. Les relations humaines me sont chères. Et j'ai un plaisir fou à échanger et à voir les avancées concrètes qui sont opérées au fur et à mesure. Comme un terrain embelli ou une zone sécurisée… De plus, il s'agit de la vie des gens et cela touche à tous les aspects du fonctionnement d'une commune : l'urbanisme, la sécurité, etc. J'en apprends beaucoup !

Comment menez-vous votre mission à bien ?

CG. Il y a onze CIL au Pradet. J'ai commencé par appeler tous les présidents de CIL pour me présenter et leur demander leurs attentes, établir un dialogue. Puis, j'ai organisé un planning de rencontres plus ou moins sur un an. Depuis, nous avons eu une dizaine de réunions de terrain. Lorsque je me déplace pour discuter des problématiques de chacun, je suis accompagné d'un représentant de la police municipale - il y a un référent par CIL -, un agent de la Métropole et un responsable du service technique. Ainsi, nous sommes plus à même de répondre aux besoins spécifiques qui émergent.

Quelles sont les demandes faites par les CIL auprès de la Municipalité ?

CG. Les demandes sont variées. Parfois, il s'agit d'arbres à replanter et de trous à reboucher. Des réfections de trottoirs. Souvent, nous avons des plaintes quant à la vitesse excessive sur les routes, qui débouchent parfois sur la mise en place de chicanes ou de radars pédagogiques. Ou encore des demandes d'enfouissement de câbles. A ce propos, dès que nous en avons la possibilité, nous choisissons par défaut de les enterrer. Sinon, récemment, le CIL des Oursinières nous a demandé de créer une zone de baignade pour chiens ! Nous sommes en train d'étudier la question.

Que se passe-t-il une fois les demandes énoncées ?

CG. Après chaque réunion de terrain avec un CIL, nous rédigeons avec les services techniques un rapport que je renvoie par mail aux présidents concernés. La demande peut concerner la Métropole ou faire l'objet d'un arbitrage entre élus afin d'en déterminer les priorités. Quoiqu'il en soit, je dispatche les actions en fonction de leur nature. Et la première chose est de vérifier le foncier et la faisabilité. C'est pour cela aussi que je travaille, main dans la main, avec mes collègues élus, la police municipale et les services techniques. Nous sommes une équipe soudée et nous travaillons bien ensemble. Nous pouvons également faire appel à d'autres intervenants. Par exemple, le CIL Pin de Galle souhaite un nettoyage des fonds marins. Cela pourrait être une occasion de collaborer avec une association spécialisée.

Avez-vous un autre exemple de concertation ?

CG. Lors du dernier budget participatif, une proposition retenue était la plantation de 100 arbres en ville. J'ai l'intention de consulter chaque CIL pour demander leur avis quant aux lieux les plus propices.

Quel est votre rôle selon vous ?

CG. L'idée est d'améliorer le quotidien des Pradétans. Notre rôle - et notamment le mien - est d'écouter et de répondre aux demandes raisonnables autant que cela s'avère réalisable. Nous sommes là pour ça. C'est agréable de voir combien les petites actions font plaisir, même la mise en place d'un simple panneau de rue.

Propos recueillis par Lætitia CECCALDI – Photos PRESSE AGENCE.

A NOTER...

COMITE DE CITOYENS

Composés de citoyens souhaitant participer à l'amélioration de la qualité de vie de leur quartier, les comités d'intérêt local (CIL) sont des associations servant d'interlocuteurs entre les habitants d'un quartier et les élus locaux. Les questions abordées en CIL sont d'intérêt général : voirie, circulation, propreté, voisinage, etc.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures