Tourisme

Comité Régional de Tourisme

François de Canson : « Un coup de projecteur international et exceptionnel sur la région Sud »

Pour François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme(CRT), « Rendez-vous en France est un événement qui fait gagner 10 ans de notoriété à l'international ».

Au lendemain des pré-tours qui ont été organisés dans toute la région, et notamment sur le territoire de Méditerranée Porte de Maures (MPM), François de Canson fait le point pour La Gazette du Var.

Pouvez-vous nous éclairer sur le Salon RDV en France ?

François de Canson. Cet événement est le plus grand événement en France de l’intermédiation touristique et représente une opportunité exceptionnelle pour le développement de notre économie touristique qui pour mémoire représente 18,9 milliards de retombées économiques, c'est à dire 12,5% de notre PIB et plus de 140 000 emplois qui ne sont pas délocalisables.

Le Salon Rendez-vous en France est de portée mondiale. Il est le fruit d'une candidature obtenue par Renaud Muselier grâce à la mobilisation du CRT, que je préside, des équipes de Provence Tourisme et de l’Office Métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille.

Merci aussi à Atout France pour l'organisation d’un tel événement dans notre Région, avec le soutien de toutes les Régions de France via leurs Comités Régionaux de Tourisme.

Il est bon de noter qu'en amont de ce salon, 26 pré-tours ont eu lieu en Provence-Alpes-Côte d’Azur du 14 au 18 mars : 15 en Provence, 5 dans les Alpes et 6 en Côte d’Azur. 400 tour-opérateurs sont attendus dans notre région à cette occasion.

Les pré-tours sont coordonnés par le CRT, et financés par les agences départementales (04, 05, CRT06, 13, 30, 83, 84), les offices de tourisme de Nice et de Marseille, et leurs partenaires.

Qui sera présent sur ce Salon ?

FdC. 924 tour-opérateurs et 40 journalistes du monde entier, 70 pays représentés, 770 exposants français, dont 224 de Provence-Alpes-Côte d’Azur, soit près de 30 %, 2 jours de workshop les 19 et 20 mars, au Parc Chanot et 25 000 rendez-vous programmés, dont 7 000 concernant des exposants de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le Salon Rendez-Vous en France, cela sert à quoi ?

FdC. Les régions mettent en avant leur destination. Les partenaires de la destination ont chacun des tables de rendez-vous. Pour la délégation de la Région Sud, le stand régional mettra en avant les 3 marques monde Provence, Alpes et Côte d’Azur. La délégation comprendra 217 stands. Chaque exposant a un planning de rendez-vous avec les Tours Opérateurs qui se succèdent toutes les 20 minutes pendant les 2 jours.

Au total, c’est environ 6500 rendez-vous qui seront réalisés entre les destinations de la région Sud et les tour-opérateurs.

Chaque exposant met en avant ses qualités, ses tarifs, et engage des négociations pour être référencé et mis en avant dans la distribution du tour-opérateur.

C'est pourquoi, le CRT Provence Alpes Côte d'Azur a créé un catalogue de nouveaux parcours pour présenter les nouveautés classées par thématique pour que chaque TO puisse faire son marché en fonction des attentes précises de ses clientèles, démontrer la proximité entre nos destinations et paysages, éléments qui font la différence par rapport à nos concurrents, mieux répartir les flux touristiques sur l’ensemble du territoire. Nous souhaitons démontrer les complémentarités entre les grandes villes/accès (Marseille, Nice, Toulon, Avignon) et l’arrière-pays. Il s'agit, également, de faciliter la commercialisation par la mise en avant sur chaque pré-tour des contacts pros les plus pertinents, agences réceptives, office de tourisme qui commercialisent, etc.

Plus globalement quelle est la stratégie régionale pour promouvoir le tourisme ?

FdC. La Région a confié le soin au Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur de développer une démarche de promotion et de communication ciblant en priorité les marchés étrangers. Pour ce faire, il prend appui sur la nouvelle dynamique autour de nos 3 grandes destinations et leur marque monde Provence, Alpes et Côte d'Azur.

Pourquoi les 3 marques Mondes ?

FdC. La clientèle internationale est la clientèle visée prioritairement car elle dépense 2 fois plus que la clientèle française. Mais, pour promouvoir nos destinations à l’international, cela nécessite des budgets importants, qui ne peuvent pas être suffisants si chacun l’assure de son côté.

L’idée a été de « chasser en meute », de rassembler les différents acteurs sous les marques mondes pour obtenir les budgets suffisants pour exister de nouveau à l’international et que les touristes pensent à nous, au moment où nous sommes attaqués par des destinations concurrentes qui se structurent. Cela nous permet d’être plus agressifs et plus visibles dans notre promotion à l’international, à l’image des dernières campagnes de publicité réalisées dans le monde, avec l’aide d’Atout France et d’entreprises privées, et qui nous placent, désormais, au niveau de marque de destination de pays comme Brand USA ou Visit Britain.

Et en termes de résultats ?

FdC. En 2018, le tourisme international s’est encore renforcé. Il représente aujourd’hui 40 % de la fréquentation hôtelière et dépasse 60 % dans les hôtels 5 étoiles. Avec 9,2 millions de nuitées hôtelières, le tourisme international a atteint un niveau record cette année, depuis 2010 !

C’est dire l’importance du rayonnement de nos destinations monde.Les marchés lointains d’Amérique et d’Asie se sont, particulièrement, distingués avec des progressions de 2017 à 2018 dépassant 10 % et même + 18 % pour les États-Unis, 25 % pour le Japon ou encore + 19 % pour le Moyen Orient.

Quelles sont vos perspectives en matière de promotion touristique ?

FdC. L'économie touristique évolue très vite. Il ne faut surtout s'endormir sur nos lauriers. Nous avons fixé de nouveaux objectifs et investi pour préparer le tourisme de demain. Nous devons investir dans notre offre pour qu’elle soit au plus proche des attentes de nos clients, qui évoluent en permanence, et améliorer l’accueil. Nous devons faciliter l’accès direct à notre territoire. Nous devons renforcer notre promotion.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures