Tourisme

Destination régions

François de Canson : « Donner envie aux touristes de venir chez nous »

Le tourisme dans la région est la première industrie avec 18,6 milliards d’€ de retombées économiques, 143 000 emplois non délocalisables, 13% du PIB et la deuxième marche du podium après Paris pour l’accueil de touristes internationaux.

Des records sans cesse battus malgré des années aux profils de plus en plus atypiques. Ainsi cette année, la région enregistre le meilleur premier semestre dans l’hôtellerie depuis 10 ans. Avec plus de 10,1 millions de nuitées ! Et, des mois estivaux, qui connaissent une augmentation de fréquentation globale, boostés par les nuitées internationales qui, cet été, ont connu un boom de 5,7% ! Enfin, c'est une arrière-saison des plus prometteuses avec des prévisions présentant une avance de 6% du taux de réservation.

PRESIDENT DELEGUE DE « DESTINATIONS REGIONS »

Élu président délégué de « Destination Régions », François de Canson, également président du Comité Régional de Tourisme, fait cette analyse : « Dans un monde où la concurrence évolue très vite, les acteurs du tourisme doivent réagir, et tout de suite. Nous sommes attaqués par des destinations plus accessibles, à la fois en termes de connexions aériennes, comme en termes d’offre touristique rénovée et plus adaptée aux demandes des clients qui rajeunissent, et changent donc d’envies et de comportement de voyages. Quelques signaux faibles sont là pour nous le rappeler comme l’érosion de la clientèle française en période estivale ».

Pour que l’économie touristique se développe, le CRT agit sur 3 leviers pour stimuler la clientèle internationale, cible privilégiée.

Pour le président du CRT : « Il faut donner envie aux clients de venir chez nous et stimuler leur expérience grâce à la notoriété et la promotion autour de nos 3 marques mondes. Il faut faciliter l'arrivée des clients internationaux avec l’amélioration de l’accessibilité notamment aérienne avec des vols directs, avec une offre compétitive et meilleure connexion aux hubs. Mais, il faut aussi, adapter notre stratégie tout en gardant un cap sur le moyen terme. Cela réclame une évaluation et une intelligence économique au service de nos stratégies et la fédération de tous les acteurs du tourisme de la région ».

DONNER ENVIE AUX TOURISTES

Le responsable régional fait ce constat : « Le premier levier est de donner envie aux touristes de venir nous voir. Pendant trop longtemps, nous sommes restés sur un adage obsolète en pensant que nous étions connus dans le monde entier. Parallèlement, chacun dans son petit coin faisait une mini promotion, qui sans budget suffisant était tout simplement inutile pour être visible. Cela sans compter le manque de cohérence entre chaque acteur et chaque destination de notre belle région. Mais tout cela est bien fini ».

C'est dans cet esprit que Renaud Muselier a lancé l’idée des 3 marques monde. « Parce que nous partageons un même territoire et ses fondamentaux, un mélange de traditions, d’images d’Épinal, et de modernité, dans tous les domaines. Parce que nous avons en commun des valeurs autour de l’authenticité, la joie de vivre, la créativité et l’innovation. Parce que nous devons nous différencier des destinations touristiques alternatives afin de faire émerger la singularité de ce petit pays, écrin rare niché entre les montagnes de la Grave et le littoral azuréen », conclut, enthousiaste, le maire de La Londe-les-Maures.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures