Société

développement durable

Une Marianne d'Or, symbole de paix et de sagesse

 

art marianne dor2

Alain Trampoglieri secrétaire général du concours des « Mariannes d'Or », a remis à Robert Bénéventi, maire d'Ollioules et à son conseil municipal, la Marianne d'Or du Développement Durable.

Pour Alain Trampoglieri, « cette distinction récompense cette identité ollioulaise basée sur des valeurs fortes de partage entre les générations, de paix, de tolérance et d’apprentissage du vivre ensemble. Elle a été décernée à la ville pour ses actions en faveur de l'olivier qui a donné à la commune les racines de son nom et ses armoiries ».

Comme le rappelait Robert Bénéventi, « la commune d’Ollioules tire les racines de son nom et ses armoiries de l’olivier, arbre vénéré en Provence, et symbole de paix et de sagesse. Au fronton de notre Hôtel de Ville, la devise latine « Fidelis Legi Semper Oliva », Ollioules toujours fidèle à la Loi en français, a toujours inspiré nos concitoyens ».

Il ajoutait : « Depuis plus de 30 ans, la municipalité a consacré une grande partie de son énergie à remettre à l’honneur cet arbre et surtout à lui permettre d’être le lien indéfectible qui rattache la commune à ses habitants. Nous avons créé, en octobre 1991, la fête de l’olivier, qui a fêté cette année sa 26ème édition et qui permet d’accueillir des milliers de visiteurs faisant de cette manifestation festive un excellent vecteur économique. Le moulin à huile du canton d’Ollioules a fait sa première trituration le 9 décembre 1991. Je garde le souvenir ému de la première goutte d’huile. Je remercie à nouveau le regretté Raoul Silvestro d’avoir eu l’idée de conserver dans un flacon les premières gouttes d’huile ».

En l'an 2000, la ville a offert un olivier à chaque enfant, distribuant ainsi plus de 2000 oliviers. Depuis 2008, elle a repris cette distribution en faveur des nouveaux nés et à ce jour, elle a distribué plus de 800 arbres de 5 variétés différentes qui font toutes partie du variétal « huile d’olive de Provence.

Robert Bénéventi poursuivait : « Nous avons fait l’acquisition d’une oliveraie qui est en cours de réhabilitation. Un travail remarquable a déjà été fait pour remonter les restanques et relancer la culture de l’Immortelle qui, dans les siècles passés, a fait la richesse de notre commune. Bien sûr, la production est encore très modeste mais elle symbolise le lien étroit qui uni l’olivier à cette fleur importée à Ollioules par Barthélémy Dagnan ».
En 1997, la ville a créé une oliveraie communale qui compte plus de 80 arbres. Le fruit de leur collecte permet de produire une huile d’olive vendue, chaque année, au profit du Téléthon.

« Pour les propriétaires de vergers d’Oliviers, nous avons pris une délibération pour leur faire bénéficier de l’exonération de la taxe foncière. Ces actions nous ont permis de recevoir, en 2004, le prix de mise en valeur de l’olivier décerné par le Conseil Régional Provence Côte d’Azur », concluait le maire.

Gilles Carvoyeur

 

 

 

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures