Dispositif contre les incendies

François de Canson lance la « Guerre du Feu » !


Début avril, la Commission incendies du Comité de Concerta-tion Régional des Risques s'est réunie, à La Londe Les Maures, sous la présidence de François de Canson, maire de La Londe-les-Maures et conseiller régional PACA, en charge des risques majeurs.
Tous les acteurs de la sécurité étaient réunis pour lancer cette nouvelle instance de travail sur la question de la prévention et de la gestion des incendies en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Pourquoi un comité de concertation régionale des risques ? La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur est la 3ème région la plus peuplée de France avec près de 5 millions d'habitants dont une grande partie est concentrée sur le littoral.

UN LIEU DE CONCERTATION
François de Canson explique : « Concrètement, le Comité de con-certation régionale sur les risques sera un lieu de dialogue per-manent, de concertation, d'échanges, permettant le renforcement, la circulation, la diffusion de l'information, la sensibilisation, la prévention et l'aide, facilitant l'échange et la mutualisation d'ex-périences et favorisant une approche prospective. Il sera égale-ment un lieu de ressources, au sein duquel les acteurs proposeront une adaptation et une coordination des interventions publiques prenant en compte les évolutions de contextes climatiques et so-cio-économiques à la fois sur les process techniques, financiers mais également réglementaires de prévention et gestion des risques dans un objectif d'efficacité des politiques publiques. En-fin, il sera un lieu à partir duquel sera proposé un porter à con-naissance global ainsi que la définition d'orientations et d'un pro-gramme d'actions ».
Selon le président de la commission des risques : « La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur est un réservoir exceptionnel de bio-diversité dû à la rencontre de deux régions biogéographiques, la montagne et la mer. Dans cet écrin exceptionnel, il est nécessaire de composer avec une surexposition aux risques naturels. Cinq types de risques naturels sont présents en région : inondation, in-cendie, mouvement de terrain, tremblement de terre et avalanche, auxquels s'ajoutent l'érosion du trait de côte et la submersion ma-rine ».

EXEMPLARITE DE LA REGION
Ainsi, toutes les communes de la région sont exposées à au moins un risque naturel et il est nécessaire de gérer plusieurs de ces risques avec des conséquences qui peuvent parfois se cumuler et augmenter encore les dommages causés.
Les impacts du changement climatique sur la fréquence et l'inten-sité des risques naturels sont difficiles à évaluer mais il est cepen-dant certain qu'il entraînera une augmentation de la fréquence des inondations, des feux de forêt, des phénomènes de mouvements de terrain par gonflement des argiles ainsi que des risques pour les productions agricoles par augmentation des épisodes de grêles, gelées, tempêtes et autres calamités agricoles.
François de Canson conclut : « C'est pourquoi le Président Re-naud Muselier a émis la volonté de créer un comité de concerta-tion régionale sur les risques. Ce comité a été inscrit comme une action phare du Plan climat régional « Une Cop d'Avance », voté en décembre par l'Assemblée plénière. Ce Plan climat témoigne de la volonté d'exemplarité de la Région à s'engager dans la mise en œuvre des Accords de Paris ».

Photos Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures