• Accueil
  • A La Une
  • François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme

Economie

François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme

« Le tourisme est la première industrie régionale »

François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme (CRT), maire de la Londe-les-Maures, détaille les nouvelles orientations du CRT

Il répond aux questions de La Gazette du Var.

Nouveau Président du Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur dans quelle dynamique vous inscrivez-vous ?

François de Canson. Renaud Muselier, après deux ans d’une présidence intense, m’a témoigné sa confiance en me laissant ce magnifique outil qu'est le CRT, qu’il a su rendre plus agile, avec la détermination qu’on lui connaît. Ma volonté est de faire rayonner notre région, écrin exceptionnel niché entre mer et montagne, tout en la protégeant. Il faut développer notre économie touristique tout en préservant notre environnement. Je le vis au quotidien dans ma commune de la Londe-les-Maures, j’en ai fait mon combat à l’échelle régionale.
Conseiller régional délégué aux risques majeurs, je préside le comité de concertation régionale des risques, je connais la fragilité et les ressources exceptionnelles de nos territoires. Le mandat régional « avoir une COP d’avance », dans lequel je m’inscris, trouve son écho dans mon action que je veux pragmatique et positive au CRT.

Le 24 mai, vous vous teniez devant 300 professionnels du tourisme de la région réunis à Aix-en-Provence. Ce sont vos interlocuteurs privilégiés ?

FdC. Le CRT Provence Alpes Côte d’Azur est en charge de la promotion touristique de la région. Nous sommes un partenaire support, expert et fédérateur, pour l’ensemble des institutionnels et professionnels du tourisme que nous accompagnons et, ce principalement, sur les marchés européens et internationaux. Sans les professionnels, sans leur savoir-faire, sans leurs 660 000 lits, sans leurs offres de services, le tourisme dans notre région ne serait rien.

Si je dois vous donner quelques chiffres, le tourisme dans notre région représente :

  • 31 millions de séjours touristiques
  • 18,6 milliards d’euros de retombées économiques
  • 13% de notre PIB
  • 141 000 emplois associés … 9% des emplois salariés

Le tourisme est la première industrie régionale, notre poumon économique.

Et le Var dans tout ça me direz-vous ? Les enjeux sont de taille pour ce territoire à la fois provençal et azuréen. Nous sommes le 2ème département en termes de nombre de nuitées en France, grâce à l’hôtellerie de plein air notamment.
Quels défis, quelles stratégies ?

FdC. La puissance d’un territoire se mesure à l’excellence de son écosystème et à la force de ses liens. Nous sommes plus forts ensemble, l’idée de Renaud Muselier a été de « chasser en meute ». La démarche est simple : elle consiste à décloisonner et à travailler non plus sur du découpage administratif pur mais sur des territoires cohérents et porteurs de sens.

Notre destination est unique au monde porte en son sein 3 marques mondialement reconnues : Provence, Alpes et Côte d’Azur.

Chasser en meute, c’est unir les forces de tous les acteurs du tourisme sous nos trois marques monde fabuleuses pour obtenir les budgets suffisants, peser à l’international et avoir un temps d’avance sur les destinations concurrentes qui, elles aussi, se structurent.
Et les résultats sont là : +5% en 2017.

Simplement, car ces marques ne sont pas celles sorties d’un imaginaire de communicant hors sol, ce ne sont pas des marques d’institutionnels tout aussi dédiés qu’ils soient, ce ne sont pas celles du CRT de la Région ou d’un Département. Ces marques sont partagées par tous, parlées par tous, comprises par tous, touristes, habitants, professionnels, médias. Ces marques sont les nôtres, fonctionnent chacune avec leur propre écosystème et l’imaginaire qui leur est propre… leur force est qu’elles sont fondées sur une identité vivante avec un passé mais aussi un futur à inventer.
C’est ici que le CRT a tout son rôle à jouer en se dotant tout à la fois d’une vision à long terme et d'un plan d'actions dynamique, réactif.

Dès lors, quelles perspectives pour 2018, quels rendez-vous importants à venir ?

FdC. A date, les prévisions 2018 pour le tourisme en région sont favorables avec de bons taux de réservation dans l’hôtellerie et des prévisions d’un carnet de commandes des réservations aériennes internationales sur le 1er semestre 2018 estimées à + 10 %.
Dans les Alpes, le bilan des vacances de février montre une progression de 2 points en taux d’occupation des hôtels (à 79 %).
En revanche, le calendrier des vacances scolaires françaises 2018 ainsi que des mouvements sociaux qui nous impactent depuis deux mois peuvent avoir des répercussions sur la fréquentation touristique en région.
Rassemblés autour du Comité Régional de Tourisme, tous les acteurs du secteur en région restent à l’offensive pour que nos 3 marques de destinations, la Provence, la Côte d’Azur et les Alpes, soient toujours plus appréciées et plus attractives dans le monde.

Trois rendez-vous clefs se profilent avec :

Du 21 au 24 juin, le Grand Prix de France de Formule 1, sur le Circuit Paul Ricard, était un véritable événement. Rappelons que nous n’avions plus de Grand Prix de France depuis 10 ans, et que le dernier à s’être déroulé au Castellet était celui de la victoire d’Alain Prost sur Ferrari en 1990.

Le 19 juin, le lancement du nouveau Golf Pass qui nous positionne comme leader national dans cette dynamique. Ce sont 25 golfs de la région qui sont nos partenaires, ce qui constitue une première nationale, avec une vente en ligne en français et en anglais. C'est un moyen d'attirer la clientèle étrangère avec un fort pouvoir d'achat et qui induit des nuitées supplémentaires non négligeables.

En mars 2019, le 13ème « Rendez-vous en France » qui aura lieu à Marseille. Ce fut une grosse bataille pour attirer cet événement. Cela fait 10 ans que l'on essayait de l'obtenir. Organisé par ATOUT FRANCE, « Rendez-vous en France » est LE rendez-vous le plus convoité de toutes les destinations touristiques car il réunit, à chaque édition, près de 1 000 tour-opérateurs du monde entier ainsi que de nombreux journalistes de la presse mondiale. Chaque année, les destinations françaises rivalisent donc d’arguments pour décrocher cet événement majeur de la promotion touristique. Et depuis plusieurs mois, tous les acteurs du territoire se sont regroupés pour défendre la candidature de la Provence et de Marseille pour accueillir l’édition 2019. Cette candidature, portée conjointement par le Comité Régional de Tourisme Provence – Alpes - Côte d’Azur, Provence Tourisme et l’Office de Tourisme et des Congrès de Marseille est aussi celle d’un collectif regroupé autour de la marque de destination « PROVENCE ENJOY THE UNEXPECTED », lancée en 2017, pour conquérir le marché touristique international. Outre un bénéfice direct sur l’économie touristique pendant l’événement, en mars 2019, « Rendez-Vous en France » donnera aux professionnels du tourisme du territoire Provence la possibilité de promouvoir leurs produits et de développer leur chiffre d’affaires lors de rendez-vous commerciaux préprogrammés. Deux jours avant l’événement, ce sont 450 tours opérateurs qui visiteront la Région avec l'aide des Départements pour découvrir, en avant-première, la beauté de notre région. En amont, cet automne, nous organiserons un méga-training afin de mobiliser et de sensibiliser les professionnels de la Région pour qu'ils soient nos meilleurs ambassadeurs.

Nous n’en sommes qu’au début. Ne confondons pas ligne d’arrivée et de départ. Nous avons toutes les cartes en main, un outil magnifique et dimensionné. A nous d’exceller maintenant !

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures