Actualités

Futur pôle culturel de Cuers

François de Canson : « Un pôle culturel, symbole du renouveau de Cuers »

Le 13 mars, lors de la pose de la première pierre du futur pôle culturel, Gilbert Perrugini, maire, avait convié François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures et maire de La Londe-les-Maures et Véronique Baccino, conseillère départementale.

En effet, les habitants vont bénéficier d’un pôle culturel de 1 250m2 pour un coût de construction d’environ 3 millions d’€. Celui-ci sera composé de 4 principaux espaces : Une école de musique de 108 m², comprenant des salles de cours individuelles et collectives, avec traitement acoustique, des salles associatives pour une surface de 256 m², afin de permettre au tissu associatif de se développer dans les meilleures conditions, une salle polyvalente de 492 m², incluant un espace scénique des gradins rétractables un espace réception et un jardin aménagé cuisine et, enfin, une bibliothèque de 290 m² qui accueillera plus de 10 000 ouvrages comprenant un accueil de prêt, une salle de lecture, une salle de travail en groupe, un espace média.

CUERS, UNE VILLE QUI REDEMARRE

Clôturant les interventions, François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures (MPM), conseiller régional et maire de La Londe-les-Maures, a rappelé les efforts financiers consentis par l'intercommunalité : « Tout d'abord, je souhaite rendre hommage à mon ami Gilbert Perrugini pour sa gestion municipale. Grâce à lui, Cuers va avoir enfin un pôle culturel, digne de ce nom. Mais avant toute chose, pour les esprits chagrins qui font mine de l'oublier, l'intercommunalité Méditerranée Porte des Maures a apporté 6 millions d'€ à la commune de Cuers. Si certains ont la mémoire courte, il ne faut pas oublier dans quel état étaient les finances municipales avant l'arrivée de Gilbert Perrugini ! En tant que président de MPM, je suis fier de la réalisation de ce pôle, attendu depuis si longtemps. Avant, Cuers était une ville endormie. Mais, grâce à l'équipe de Gilbert Perrugini, la ville s'est réveillée, elle a redémarré et ce pôle culturel est le symbole du renouveau de la ville ».

Le président de MPM a ajouté, s'adressant au maire de la commune : « Aujourd'hui, les moyens sont mis pour que la ville redémarre et la Région t'apportera de l'oxygène pour que tu puisses finir le mandat. Parce que Cuers a du potentiel, du dynamisme. Saches que tu seras soutenu par Renaud Muselier, le président de la Région, par le président de la Communauté de Communes et par le Département ».

UN ESPACE D'ACCES A LA CONNAISSANCE

Auparavant, Gilbert Perrugini, maire de Cuers, avait insisté sur les enjeux d'une telle construction : « Ce nouveau pôle culturel, nous l'avons pensé dans le respect du caractère urbain méridional et de la Provence rurale. Cet ouvrage va donner un nouveau souffle à notre commune, à nos associations, et à nos habitants. Nous disposerons d'un espace d'accès à la connaissance, dans un lieu accueillant et convivial. Livres, magazines, postes informatique permettront aux habitants d'accéder à de nombreux pans de la culture et d'enrichir ainsi leur regard sur le monde. Il est du devoir de l'élu d'offrir à tous, quelle que soit la taille de la commune, ces modalités d'enrichissement personnel.
Nos citoyens ne doivent pas être pénalisés, parce qu'ils ont décidé de vivre dans des communes plus petites par la taille, mais plus riches par leur cadre de vie. A l'heure du développement des nouvelles technologies de l'informatique et du multimédia, il était important d'offrir à nos citoyens les moyens de se cultiver dans un lieu, où l'écrit et l'image se côtoient dans une heureuse harmonie.
Le premier magistrat insistait : « Il faut que la culture vive. Il faut qu'elle circule, que son accès soit facile et que les obstacles s'effacent. Pour terminer, je veux remercier tous nos partenaires : la DRAC, le Conseil Départemental du Var, les architectes, les entreprises, les services municipaux qui nous aident de près comme de loin et qui font de ce projet une réalité. Je compte bien vous inviter, d'ici quelque mois, pour voir le résultat et inaugurer, tous ensemble, cet équipement ».

CATHEDRALE DES SAVOIRS

Benoît Bazile, adjoint chargé des finances, précisait : « Depuis des décennies les municipalités se succèdent sans jamais avoir réussi à créer des espaces suffisamment grands pour répondre au besoin des Cuersois. Alors que nous avons dépassé le cap des 11 000 habitants, les seuls équipements à caractère culturel dont nous disposons sont obsolètes : Une école de musique dans des locaux délabrés, une salle polyvalente trop petite, des salles associatives en nombre insuffisant et une bibliothèque de 30 m². Pourtant, le développement de la culture est primordial pour une commune de notre taille. Elle permet de tisser des liens sociaux entre les habitants et de développer une structure qui anime la vie locale » (…).

L'adjoint aux finances reprenait : « Cette bibliothèque, véritable cathédrale des savoirs, sera demain, un lieu de vie, d’échanges, de rencontres, un lieu de savoir et un lieu d’apprentissage (…). J’ai la conviction que ce nouvel outil culturel sera à la hauteur des espérances, des attentes des usagers et de tous les publics qui le fréquenteront ».

CONFORTER LE COMMERCE DE PROXIMITE

Enfin, au nom du Conseil Départemental, Véronique Baccino a rappelé l'intervention du Département : « Cette construction démontre une chose que nous savions déjà, à savoir que Cuers est une ville attractive. Le Département est à vos côtés dans la modernisation de vos équipements publics, d'autant que celui-ci sera multifonctionnel et pour lequel le Conseil Département s'est engagé sur la somme de 750 000 € sur trois ans. Le Département apporte son aide aux communes dans le cadre des projets structurants, car ces aménagements confortent les commerces de proximité ».

Lors de cet événement, nous avons noté la présence de Louis Burle, représentant la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures