Sport

Gil Bernardi, maire du Lavandou

« Toujours plus de diversité pour les festivités »

Face à une programmation dense tout au long de l'année, le maire du Lavandou, Gil Bernardi, y décèle un esprit fédérateur qui satisfait un large public en toutes saisons.

Bien loin des animations ou des festivités, plus particulièrement calées sur les périodes de grande fréquentation, la ville met, de plus en plus, l’accent sur le développement d’événements « hors saison » dans l’esprit de fédérer les offres et satisfaire tous les publics.

Gil Bernardi, maire du Lavandou depuis 1995, répond à La Gazette du Var.

Quelle est votre politique pour cet ambitieux programme d’animations à l’année ?

Gil Bernardi. Après avoir conduit une réflexion avec l’Office du Tourisme et les différents services municipaux (animation, culture, nautisme), nous voulons mettre davantage l’accent sur le développement d’événements dont l’objectif est de faire rayonner Le Lavandou toute l’année.

Ce début 2018 a, ainsi, été marqué par des moments inédits comme le mapping vidéo, les 16 et 17 mars, sur le thème du Corso « Nuit de Chine ». Ce fut un vif succès par sa modernité et la qualité du spectacle conçu sur mesure pour faire de la manifestation, en elle-même, un week-end de fête dans l’objectif de proposer une offre complète et nouvelle aux visiteurs.

La venue de l’Hermione, le 24 avril, a été une belle opportunité pour notre petite commune. Cela a aussi suscité un grand intérêt avec une fréquentation record du centre-ville et du port. La Compagnie des Vedettes des Îles d’Or a pu proposer un package spécial au nom de ce célèbre navire sur lequel le Marquis de La Fayette devint le héros de l’indépendance américaine.

Et, le 6 mai, l’avant-première du Grand Prix de « Formule 1 » a marqué les esprits dans une liesse populaire et sportive. Ce fut porteur pour l’économie et le dynamisme de notre département.

Hormis ces trois grands axes qui furent des nouveautés, parlez-nous des innovations d’avant et après saison ?

GB. Effectivement, nous avons connu d’autres beaux succès comme la nouveauté de soirées mensuelles « Café-Théâtre » d’octobre à avril. L’Espace culturel a affiché complet à chaque représentation grâce à une programmation de compagnies de comédiens professionnels et l’application d’un tarif attractif de 10 € et 7€ pour les moins de 25 ans.

Ainsi, la « Villa Théo », inaugurée en novembre, vient étoffer l’offre culturelle avec l’appui du Conseil Départemental. Des expositions classiques et contemporaines sont proposées toute l’année et attirent déjà des milliers de visiteurs. Un centre d’art au quartier de Saint-Clair, situé sur le chemin des peintres, où déjà l’incontestable renommée apporte une dimension culturelle dépassant les frontières du Lavandou et ceci, quelle que soit la saison.

Je ne voudrais pas oublier de mettre l’accent sur « L’Escale des voiles », événement nautique organisé début juin, depuis 4 ans.

Maintenant, pouvez-vous nous dévoiler les animations de l’été ?

GB. Nous avons maintenu des rendez-vous incontournables tout en préparant de nouvelles surprises. Le chanteur-rappeur Dadju devrait séduire notre jeunesse au Théâtre de verdure le 13 août. Suivi le 14 août par « Groundation », une formation musicale mariant parfaitement le reggae et le jazz. Également au programme du Théâtre de verdure le 17 juillet, la pièce « Régime Présidentiel » écrite par Nathalie Marquay-Pernaut, Jean-Pierre Pernaut et Eric Le Roch. Il y a, bien sûr, beaucoup d’autres dates, devenues des références, comme, les vendredis culturels et la grande soirée réveillon de noël le 31 juillet.

Dans les animations de la ville, y a-t-il une participation des associations locales ?

GB. Oui, bien sûr, leurs membres sont des acteurs indispensables à l’échelle communale. Ils contribuent grandement au dynamisme du Lavandou soit, en organisant leurs propres événements, avec le soutien de la ville, tels le salon du polar ou de grandes rencontres sportives, soit en nous prêtant main forte comme pour la réussite du « Trail des 3 dauphins » où, nombreux sont les bénévoles à se mobiliser. Les associations sont également au cœur de notre grand corso fleuri depuis des années créant des liens privilégiés, intergénérationnels qui nous sont chers.

Photos et interview Francine MARIE

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures