Sécurité

Guerre du feu

François de Canson : « La réhabilitation du pélicandrome de Hyères est capitale »

La saison estivale est lancée, dans le Var, et avec elle, la campagne de lutte contre les feux de forêts, dont le département est coutumier en été.

C'est à Bormes-les-Mimosas, que le lancement officiel a été acté le 8 juillet dernier en présence de Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, François de Canson, conseiller régional en charge des risques majeurs, Françoise Dumont, présidente du SDIS 83 et François Arizzi, maire de la commune.

ORIGINE HUMAINE

« Depuis le 1er janvier 2000, on a recensé 3 911 incendies et 35 204 hectares brûlés, soit 10% de la surface des forêts du département ! En deux décennies, 10 % des forêts varoises sont parties en fumée », a dévoilé le colonel Grohin, commandant les sapeurs-pompiers du Var.

Il a ajouté : « Ces incendies sont le plus souvent dus aux conditions météorologiques : forte chaleur, sécheresse et vent. Les départs de feu simultanés sont les situations les plus dangereuses et difficiles à gérer. Durant l'été 2019, on a compté 84 feux et 115 hectares de forêts brûlés. 9 feux sur 10 sont d’origine humaine ».

Conseiller régional délégué à la Sécurité Civile et aux risques majeurs, François de Canson détaille le dispositif Guerre du Feu mis en place par la Région : « En région Sud, avec Renaud Muselier, nous avons décidé de renforcer notre stratégie en faveur de la gestion patrimoniale forestière depuis 2017, au travers de 4 axes stratégiques dont celui de promouvoir une gestion raisonnée de nos forêts. Inscrite au Plan climat de la Région, cette stratégie intègre le déploiement d’un grand plan incendie, « Guerre du feu », annoncé le 9 février 2018 et articulé autour de 3 grands principes : Prévenir, combattre et reconstruire. Ce plan s’appuie sur un budget prévisionnel de 3.9 millions d’€ en 2019 et 2020 ».

Malgré tout, 2020 est une année différente qui a nécessité des inflexions. Ainsi, la Région a acté un soutien renforcé pour permettre l’intégration des gestes et équipements barrières dispositif COVID pour les comités communaux feux de forêt (CCFF).

« Pour mobiliser les effectifs CCFF et leur permettre d’effectuer leurs activités en toute sécurité en 2020, la Région leur fournit des équipements de protection sanitaires 2 200 masques et 1 500 visières, finance la formation des bénévoles organisée par les Associations départementales CCFF et subventionne l’acquisition de véhicules de patrouilles. Depuis 2016, 39 véhicules ont été financés pour un montant de 980 000 € », indique encore l'élu régional.

REHABILITATION DU PELICANDROME DE HYERES

Par ailleurs, la flotte d’avions bombardiers d’eau évolue. Les trackers qui emportaient 3 tonnes de produit retardant sont remplacés par des DASH, emportant 10 tonnes. Pour recharger ces avions lors de leurs interventions sur les feux de forêt, il faut des installations au sol, les pélicandromes.

« En région Sud, il y avait 4 aérodromes, équipés de pélicandromes, mais aujourd’hui aucun d’eux n’est efficient. Le Canet les Maures qui n’est pas accessible aux DASH, Cannes, dont l’accessibilité est problématique, Marignane, qui présente de fortes contraintes pour insérer les rotations des DASH dans le trafic aérien commercial et Hyères, dont le pélicandrome fixe date des années 70 et a été abandonné », constate, avec regret, François de Canson.

La réhabilitation du pélicandrome sur la base aéronavale de Hyères est le projet le plus adapté à l’évolution de la flotte des avions bombardiers d’eau. Ainsi, les DASH volant à plus de 500 km/h, leurs interventions pourraient se développer à partir de Hyères sur tout le Var, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et l’Est des Bouches-du-Rhône. La Région a prévu d’accompagner ce projet porté par le SDIS 83 d’un montant de 4 000 000 € et son étude préalable de 200 000 €.

Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures