Actualités

Guillaume Gomez

"Un enfant qui mange bien est un enfant heureux" !

 

Chef des cuisines du Palais de l’Élysée, Meilleur Ouvrier de France (MOF) et président des Cuisiniers de la République, Guillaume Gomez, jouant sur le registre de la confidence, a distillé quelques anecdotes sur les cuisines de l’Élysée, mais sans jamais dévoiler aucun secret d’État !

Car, quand on passe sa vie professionnelle dans les coulisses des cuisines du pouvoir, au plus près des grands dirigeants de la planète lors des dîners officiels, le silence est une règle d'or. Pas question, donc, de s'épancher, outre-mesure, sur les petits secrets des uns et des autres, sauf ceux qui sont déjà de notoriété publique ! Guillaume Gomez a donc gardé la position du sphinx durant la conférence qu'il a donnée, salle du Chêne et de l'Olivier 2. Certes, le public s'attendait à découvrir la réalité cachée des coulisses des cuisines de l’Élysée. Sans doute déçu, il a été comblé par le charisme du conférencier.

MOBILISATION DE TOUS

Auparavant, l'invité d'honneur avait discouru devant les 650 enfants des écoles primaires et maternelles. « Avec les enfants, le courant est très bien passé tout comme le personnel en charge des cantines », a reconnu, dans un grand sourire, le cuisinier élyséen.

« L'objectif était de démontrer que l'on peut manger correctement, même dans les cantines ou dans les lieux de restauration collective, tout en mettant en avant la qualité de la cuisine française. Dans les écoles, il faut que tout le monde soit associé et se motive à cet art, mondialement connu : les enfants, les enseignants, le personnel des cuisines mais également les parents. Ce que nous faisons au niveau local, nous pourrons le faire également au niveau du département et de la région », s'est enthousiasmé le Meilleur Ouvrier de France.

UN ENFANT HEUREUX

Tel un homme politique, il a poursuivi sa démonstration : « Quand il y a une volonté politique, on peut changer les choses. Mais, il faut également une volonté pédagogique dans les écoles et que toutes les équipes jouent le jeu. D'autant que manger une cuisine de qualité ne coûte pas plus cher. A l’Élysée, nous dépensons 3,60 € par repas. Pour beaucoup de collectivités, faire un bon repas relève de l'extraordinaire. Au contraire, cela devrait être la norme ! Ce qui est le cas ici puisque les enfants m'ont tous dit qu'ils mangeaient bien à la cantine ! C'est déjà positif, car on part sur de bonnes bases. Un enfant qui mange bien est un enfant heureux » !

Pour le chef des cuisines de l’Élysée, l'exemple doit venir du haut : « C'est à nous de montrer la voie. Nous devons être exemplaires ».

Son agenda prévoyait également une étape à la Cave des Vignerons, où il rencontré les viticulteurs des plus beaux domaines de l'appellation ainsi qu'Eric Blanc, le chef du restaurant « La Cigale », qui a longtemps travaillé pour le Palais de l’Élysée, en tant qu'intervenant externe. Enfin, Guillaume Gomez a reçu la médaille de la ville et la médaille de la Région Sud, au cours d'une cérémonie intimiste dans la salle du conseil municipal, en présence de quelques élus et invités.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

 

METTRE EN AVANT LA CUISINE FRANCAISE

Pour cette journée hors-norme, le chef des cuisines élyséennes avait été invité par François de Canson. Les deux personnalités s'étaient rencontrées lors de la semaine de la Gastronomie Française à Tel-Aviv. Un déplacement en Israël auquel participait le maire en tant que Président du Comté Régional de Tourisme. Le déclic a été immédiat, chacun promettant à l'autre de se revoir très vite pour mettre en avant la cuisine française dans les écoles, de sorte que les enfants retrouvent le goût de manger.

« Je veux que cette journée du 22 mars dans les écoles, soit dupliquée, au niveau de l'intercommunalité Méditerranée Porte des Maures, puis à l'ensemble du département et, ensuite, dans toute la région Sud », promet, emballé, François de Canson.

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures