Sécurité

Jean-Luc Videlaine :

 "Sachons résister à la tentation du dénigrement"

Au cours des dernières semaines de l'année, le Var a été une fois de plus au cœur de l'actualité nationale. Mais pour le préfet, que ce soit en termes d'aménagement du territoire ou en termes de débat démocratique, dans l'optique des prochaines élections municipales, il faut savoir « résister à la tentation ».

Pour Jean-Luc Videlaine, préfet du Var : « Il l'a été pour les plus tristes raisons. Les inondations ont été meurtrières. Elles auraient pu l'être encore bien davantage. Le bilan humain est terrible, le bilan matériel est lourd. La lassitude tourne à l'exaspération chez les sinistrés, frappés pour certains deux fois en huit jours. La mise en œuvre complète et rapide des procédures permettant l'indemnisation (catastrophes naturelles, calamités agricoles) est d'ores et déjà acquise. Rendre plus aisée la production des ouvrages et aménagements nécessaires, sans céder à la tentation du bricolage est désormais la priorité. Qu'il s'agisse de l'artificialisation des sols, du fonctionnement hydraulique ou plus largement des conséquences sur le milieu, le respect des réalités naturelles doit inspirer l'action sans conduire au fatalisme ».

RESISTER A LA TENTATION

Le représentant de l’État dans le Var ajoute : « Dans cette crise, comme dans bien d'autres, les maires ont démontré leur engagement et leur savoir-faire. Leur mandat s'achève et l'année qui s'ouvre sera – au moins dans ses premiers mois – marquée par le choix et l'installation de municipalités confirmées ou renouvelées. On constate une forte émulation civique, les vocations sont nombreuses et la campagne électorale est, de fait, déjà commencée. Bien entendu, le débat est libre dans les limites – larges – que lui fixe la loi. Il peut être empreint de passion et c'est bien compréhensible. La dérive vers le dénigrement peut être une tentation : il faut y résister ».

Et, Jean-Luc Videlaine de conclure : « Ainsi, le changement d'année s'inscrit-il entre un sérieux malheur et la perspective d’une expression démocratique. On peut ainsi ajouter aux vœux traditionnels de paix et de prospérité ceux de résilience et de dignité ».

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures