• Accueil
  • A La Une
  • La Croix-Valmer : La participation citoyenne se met en place

Sécurité

La Croix-Valmer : La participation citoyenne se met en place

Petit à petit, le dispositif de sécurité « Participation citoyenne » se met en place et sera effectif début 2020.

Instaurée en 2006, la participation citoyenne encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu'à informer les forces de l'ordre de tout fait particulier. Le citoyen devient acteur de sa propre sécurité dans le cadre d'un réseau solidaire mais sous le contrôle de l'État.

Il faut dire que la ville est la commune du golfe la plus touchée par les cambriolages. C'est pourquoi, en 2018, un protocole a été signé, entre la municipalité et la gendarmerie nationale, servant de base à la mise en place de la participation citoyenne.

LES YEUX ET LES OREILLES

Un peu partout en France, ce dispositif présente un bilan positif, car, où il est en place, on constate une baisse des cambriolages, grâce aux référents qui sont « les yeux et oreilles des gendarmes ».

« C'est un outil novateur qui vient compléter la présence du policier municipal et la vidéo-protection déjà présentes sur le territoire. De plus, le dispositif favorise la solidarité de voisinage, la création de lien social, contribue au climat général de sécurité et rassure les citoyens », explique Pascale Lozachmeur, de la gendarmerie de La Croix-Valmer.

Elle ajoute : « Les référents doivent inviter la population locale à la vigilance et la sensibiliser aux règles de sécurité élémentaires, alerter les forces de l'ordre de la survenance de tout événement suspect ou de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient témoins ou alertés par les habitants de leur quartier, de surveiller les habitations en l'absence de leurs occupants et de ramasser le courrier ».

La règle essentielle pose l'interdiction de toute initiative personnelle visant à se substituer aux missions des forces de l'ordre ou du maire.

« Cela fonctionne, si le comportement du référent est préventif, si son réflexe est de signaler en avisant l'autorité compétente. De plus, il peut participer aux réflexions visant à améliorer la sûreté de son lieu de vie », conclut la représentante de la gendarmerie.

RECRUTER DES VOLONTAIRES

Le 6 décembre à 18h 30 à l'Espace Diamant, une réunion publique permettra d'expliquer le fonctionnement du dispositif et de recueillir des candidatures. « L'objectif est de recruter une vingtaine de volontaires, avec une représentativité équitable entre les quartiers, composés en grand nombre de zones pavillonnaires et de lotissements. A ce jour, cinq référents ont été sélectionnés directement par la gendarmerie », rappelle Bernard Jobert, le maire.

Début octobre, en présence de Pascale Lozachmeur, le maire et son premier adjoint, en charge de la sécurité, ont rappelé les objectifs de cette action préventive : « Il s'agit d'accroître la réactivité des forces de sécurité contre la délinquance, les vols, rassurer la population en l'associant au travail des forces de l'ordre ».

Informations sur www.lacroixvalmer.fr/Participation-citoyennewww.lacroixvalmer.fr/Participation-citoyenne

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures