Actualités

Les Gilets Jaunes décrètent la grève générale

Les Gilets Jaunes de France déplorent que le pouvoir exécutif s’obstine à ne rien entendre des revendications qu'ils portent depuis bientôt trois mois.

Ils appellent à une grève générale illimitée à partir du 5 février.
La colère des Gilets Jaunes ne baisse pas d'un cran. Et, malgré les semaines qui passent, la fatigue et la lassitude ne prennent pas le dessus sur leurs motivations originelles. Rencontrés chez Pierre, l'un des leurs, la détermination de ces Gilets Jaunes du Var reste intacte car ils constatent que la politique d'Emmanuel Macron est rejetée par 75% des Français.


Seul élu à les recevoir, François de Canson, maire de La Londe-les-Maures et conseiller régional, a proposé de mettre des salles à leur disposition, au niveau de l'intercommunalité, dans le cadre du Grand Débat National. « Il nous a demandé de nous structurer, ce fut une rencontre très positive. C'est un élu qui nous est favorable », reconnaît Kristen, commerçante en textile. « Nos réunions permettront de collecter les doléances de nos concitoyens que nous remettrons en main-propre au préfet ».


AUCUNE MESURE CONCRETE


Florent explique : « Chacun a compris que le Grand Débat National ne constitue qu’une nouvelle stratégie de
communication visant à anesthésier l’opinion publique sans qu’aucune mesure concrète ne soit adoptée à son issue. Le président de la République se refuse, catégoriquement, à remettre en cause les dispositifs fiscaux adoptés au début de son mandat au bénéfice des 1% les plus riches, je veux parler de la réforme de l’ISF, de l'impôt à taux unique (Flat Tax), de l'évasion fiscale (Exit Tax) et du CICE. Il propose ces mesures fiscales tout en confirmant sa volonté de réduction des dépenses publiques dont nous savons qu’elle concernera nos services publics essentiels : santé, éducation, police et justice ».


De son côté, Pierre ajoute : « Plutôt que tenter d’apaiser et d’écouter le peuple, le président de la République et le gouvernement n’ont fait que jeter de l’huile sur le feu par des déclarations irresponsables (« foule haineuse », « agitateurs », « sens de l’effort »). Cette stratégie du chaos a engendré 1 000 blessés parmi nos policier et gendarmes, 12 décès et 2 000 blessés parmi les manifestants, dont près d’une centaine ont été mutilés, défigurés ou éborgnés. Pas un seul mot d’empathie à l’intention des victimes n’a été prononcé à ce jour par ceux qui portent la parole institutionnelle.

Les violences que connaît notre pays, doivent cesser et nos revendications enfin accueillies ».
Florent reprend : « Le Grand Débat est un enfumage ! C'est une campagne de communication menée par l’Élysée et financée par le peuple. Les maires sont triés sur le volet et des élus, issus du Rassemblement National, ont été exclus des réunions. Nous sommes également contre la constitution d'une liste Gilets Jaunes aux élections européennes car elle favorisera, à terme, la liste de la République en Marche et lui permettra de rester en tête » !


Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR


APPEL A LA GREVE GENERALE ILLIMITEE


L’ensemble des Gilet Jaunes Français appelle tous ceux qui voudront se joindre à eux à compter du 5 février, à diffuser cet appel auprès de la population sur tous les réseaux sociaux et sur le terrain (ronds-points, entreprises, université, lycées, établissements publics …). Chaque citoyen est appelé à boycotter les grandes enseignes commerciales au profit des petits commerces de proximité afin de les soutenir en cette période de crise.
Selon leur argumentaire, chacun devra s’interroger sur ces points : Doit-on continuer à se soumettre aux injonctions d’un pouvoir devenu illégitime, dès lors qu’en abandonnant la poursuite de l’intérêt général, il a perdu de vue l’essence même de son mandat.


Ou, doit-on reprendre en main notre destin commun.
C’est un sacrifice à faire aujourd’hui, pour notre avenir et celui de nos enfants et petits-enfants. Ce moment est et doit être historique. Il est temps que la résignation change de camp et d’en revenir au respect de l’article 2 de notre Constitution selon lequel le principe de la République est : Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.
Les Gilets Jaunes de France.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures