Politique

Les promesses de Castaner aux élus du Var

Christophe Castaner : « 22 policiers supplémentaires pour Toulon-La Seyne ».


Le 3 mai, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, étaient dans le Var. Au cours de sa visite, le ministre de l'Intérieur a annoncé un renfort de 22 policiers pour l'agglomération de Toulon, réfléchissant, à plus ou moins long terme, à une dotation en personnel pour la circonscription de Hyères.

Christophe Castaner a donc annoncé un renfort de 22 policiers pour l'agglomération, qui s'ajouteront aux remplacements déjà actés pour les départs à la retraite, le ministre s'engageant à doter tous les postes. Cet effectif viendra renforcer d'ici septembre, la Brigade Spéciale de Terrain (BST), unité départementale implantée à La Seyne-sur-Mer et rattachée directement au DDSP.

UNE PREMIERE REPONSE

Pour Hubert Falco, maire de Toulon : « Le ministre a annoncé l'arrivée en septembre de 22 nouveaux policiers nationaux sur notre territoire. Ces forces seront mises au service de notre population et de la lutte contre le grand banditisme et ce terrible fléau qu'est le trafic de drogue. Le ministre a annoncé également la rénovation prochaine de la toiture du commissariat central de Toulon, attendue depuis tant d'années… 
Je prends acte et salue l'arrivée de ces renforts pour nos forces de police nationale locales, annoncée pour septembre.
C'est une première réponse à nos nombreuses sollicitations réalisées avec mes collègues maires de La Seyne-sur-Mer et de Hyères depuis novembre 2014 !
Dans notre Maison des Services Publics, et où était organisée une table ronde avec de nombreuses associations du quartier, j'ai rappelé au ministre les efforts importants réalisés dans ce quartier comme dans tant d'autres par la Ville de Toulon, la Métropole TPM et le Conseil Départemental, et regretté, que ces efforts n'aient pas évité les baisses des aides de l'État depuis 2017, notamment sur la Politique de la Ville ».                          

Jean-Louis Masson, député de la 3ème circonscription, prend acte des engagements du ministre : « Ce sont 22 policiers opérationnels, en plus des renouvellements, qui doivent être affectés d'ici septembre 2019. La question se pose maintenant de faire du quartier des Val des Rougières à Hyères, un Quartier de Reconquête Républicaine (QRR). Actuellement, seuls 15 quartiers sont recensés par le gouvernement. Le ministre s'est engagé à porter ce chiffre à 32. Espérons que Hyères fasse partie des 17 quartiers supplémentaires. Par ailleurs, le ministre est revenu sur l'incident de la Pitié Salpêtrière. Je ne peux que condamner de tels actes. Les hôpitaux sont des lieux sacralisés et on n'a pas le droit d'y manifester sa colère ».

JEAN-PIERRE GIRAN DANS L'EXPECTATIVE

De son côté, Jean-Pierre Giran, maire de Hyères, plus dans l'expectative, attend des actes du ministre avant de se réjouir : « Après l'annonce du ministre de renforts policiers à Toulon et La Seyne-sur-Mer, je pense qu'on a franchi une étape. Le ministre a évoqué la possibilité de doter Hyères de renforts policiers. C'est déjà important. Le ministre a reconnu porter une attention particulière à Hyères. Le renfort de personnels à Toulon et La Seyne-sur-Mer va permettre de sanctuariser les renforts déjà obtenus à Hyères, avec une BAC de nuit, une brigade canine et des patrouilles de CRS et de policiers nationaux. Je continue de réclamer que le Val des Rougières soit reconnu comme QRR. Car, les problèmes de délinquance sont communs aux trois villes. Aujourd'hui, c'est une étape mais il en reste encore à franchir. Dans le quartier du Val des Rougières, la police municipale occupe le terrain. Mais, elle n'a pas les mêmes missions que la police nationale. Je veux que les habitants du Val des Rougières n'aient plus peur et qu'ils puissent vivre dans leur quartier ».

Puis, élus et ministres ont rencontré les équipes de la Direction Départementale de la Sécurité Publique et de l’antenne de Police Judiciaire de Toulon. Ainsi, la DDSP a présenté une opération de démantèlement d’une équipe du narco banditisme.
S'en est suivi un temps d'échanges avec l’équipe dédiée aux investigations sur les cambriolages et dédiée aux investigations en lien avec les actions commises dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

Le ministre s'est félicité du travail remarquable des policiers : « La police a la volonté d'en finir avec les trafics. Les narco trafiquants veulent s'installer dans l'agglomération de Toulon. Nous voulons les en empêcher. Le trafic de stupéfiants est un fléau car il subventionne la délinquance ».

Et, des résultats des enquêtes de police puisque les saisies de stupéfiants sont en hausse de 133% ! D'ailleurs, ces dernières semaines, la police a porté des coups durs à des trafics à Sanary-sur-Mer, Toulon et La Garde. Cette activité policière n'empêche pas les règlements de comptes comme ce fut le cas à Toulon, avec 2 morts. Pour autant, les auteurs de ces meurtres ont été très vite interpellés.

COLLABORATION DDSP – PJ

Enfin, il prône une collaboration plus active entre les services et notamment entre la Sécurité Publique et la Police Judiciaire (PJ) : « Il faut construire un fort collectif contre la délinquance. J'ai demandé la création d'une cellule de lutte contre les trafics pour éviter le travail en silo. Jamais une cloison n'empêchera l'efficacité de vos interventions. J'ai demandé également la mise en place d'une coordination opérationnelle PJ - DDSP pour que vous puissiez travailler davantage ensemble et être plus efficace. Cette cellule sera sous le commandement d'un officier de police et un mail dédié lui sera attribué. Il faut que cette coordination PJ - DDSP devienne la doctrine nationale. L'information, même la plus minime, doit pouvoir être transmise à cette cellule ».

Puis, après l'étape toulonnaise, le ministre et le secrétaire d’État, se sont rendus dans le quartier Berthe à la Seyne-sur-Mer, quartier intégré au Quartier de Reconquête Républicaine (QRR) où ils ont échangé avec des habitants à la Maison de Services au Public et dans le quartier Sainte-Musse de Toulon, également QRR.

Enfin, Laurent Nuñez s'est rendu seul au commissariat de police de Hyères pour la signature du protocole de pilotage renforcé en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants dans le Var. Avant de partir pour Marseille, il a consacré un temps d’échanges avec les policiers.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures