Sorties

Liane Foly en exclusivité, le 8 septembre

Sorties à Cavalaire-sur-Mer :  programme du Caval'Air Jazz Festival

Cette année, le programme du Caval'Air Jazz Festival (5 septembre – 9 septembre) est particulièrement dense. Ne ratez pas le passage de Liane Foly, en exclusivité dans le Var, (8 septembre à 21 heures) !

Dans cette nouvelle version scénique plus intimiste en piano voix, Liane Foly propose un répertoire jazz de standards à travers différents hommages choisis ainsi que tous ses plus grands succès.

Venez la découvrir ou continuer à la suivre dans un show sur mesure agrémenté d'humour de rire et de musique. Une soirée magique en perspective, à ne manquer sous aucun prétexte !

LE PROGRAMME

Accoules Sax, le 5 septembre de 17h à 20h

Le légendaire groupe de Jazz Funk de Marseille, première fanfare Funk de France créée en 1988, se produit dans le monde entier, de Londres à Singapour, de Montréal à Pékin, dans le cadre d’événements musicaux prestigieux.
Leila Duclos Trio, le 6 septembre à 17h (gratuit, place Sainte-Estelle)
Voici ce qu'il conviendrait d'appeler une exception culturelle, capable de jouer de la guitare manouche, chanter de la gouaille et swinguer. Quand on est une jeune fille moderne, c'est rare !

Michel Pastre et Louis Mazetier, le 6 septembre à 21h (25€, salle Henry Gros)

Ce sont deux musiciens très appréciés depuis plusieurs décennies et reconnus dans le milieu du jazz classique international. De duo, l'orchestre se décline, rapidement, en quintet avec le trompettiste Jérôme Etcheberry, inclus dans leur projet. Le concept de ce quintet est de recréer le son authentique des petites formations swing des années 30/40.

Le Trio Bergin, le 7 septembre à 17h (gratuit, place Sainte-Estelle)

Le trio revisite de nombreux standards du swing, de la musique latino et reprise jazzy de chansons françaises de Nougaro, Gainsbourg, Vian, Sanseverino et bien d'autres. Un répertoire varié qui va droit au cœur du public qui apprécie la cohésion de l'ensemble. Nul doute que ce groupe venu de l'Ariège apportera un air de fraîcheur dans la chaleur d'une fin d'après-midi ensoleillée d'été.

Pierre-Yves Plat, le 7 septembre à 21h (25€, salle Henry Gros)

Le pianiste Pierre-Yves Plat échappe aux étiquettes. En effet, son répertoire nous emmène de Chopin à Ray Charles, de Bach à Stevie Wonder et réserve bien des surprises. Pierre-Yves Plat enchante son public par sa virtuosité, sa fantaisie et son humour. Il propose une traversée musicale entre classique et jazz, une véritable récréation. Sous ses doigts, les grands classiques tels La Sonate au clair de lune, les Gymnopédies ou La Marche turque s'emballent, se libèrent, se colorent d'accents tziganes, rock'n roll ou swing mêlant tous les styles musicaux dans un grand tourbillon étourdissant.

Le Trio Piero Ianetti, le 8 septembre à 11h (gratuit, place Sainte-Estelle)

Le trio propose une relecture du répertoire de Frédéric Chopin. Sa musique est un puits intarissable pour un trio de jazz. Tout est là. L'harmonie colorée d'une incroyable modernité, la brillance des traits, la fulgurance pianistique, mais aussi le romantisme, le lyrisme et la sensibilité. Comment ne pas être séduit par ce génie qui, un siècle avant l'avènement du jazz, excellait dans l'art de l'improvisation ?

Kristin Marion Quintet, le 8 septembre à 17h (gratuit, place Sainte-Estelle)

Chanteuse de jazz détonante, formée au jazz vocal aux États-Unis, elle est connue, depuis de nombreuses années, pour le swing et son amour pour notre belle langue française. Arriver à faire swinguer deux langues ensemble (français-anglais), aux sonorités et inflexions vraiment différentes, tout en gardant un phrasé jazz authentique et festif, n'est pas donné à tout le monde.

Liane Foly, le 8 septembre à 21h (30€, salle Henry Gros)

Liane Foly propose dans cette nouvelle version scénique plus intimiste en piano voix, un répertoire jazz de standards à travers différents hommages choisis ainsi que tous ses plus grands succès.

Soul Kays, le 9 septembre à 19h (25€, salle Henry Gros)

Le groupe rend un hommage à Otis Redding.
Celui-ci disparaissait brutalement le 10 décembre 1967. Âgé de 26 ans, ce jeune chanteur noir du Sud des États-Unis venait de conquérir l'Europe et était en passe de s'imposer comme le roi incontesté de la Soul Music en Amérique. Depuis, il est la référence de la Soul, la voix noire qui a fait danser les blancs, une voix pleine d'énergie et de larmes qui a fait bouger des générations. Utilisée dans de nombreux films et publicités, reprise, rééditée, la musique d'Otis Redding est toujours très présente, cinquante ans après sa mort.

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures