Sécurité

Lutte contre les stupéfiants

Colonel Alexandre Malo : « La lutte contre les stupéfiants, c'est notre priorité »

Depuis quelques semaines, la gendarmerie du Var mène de nombreuses Opérations Anti-Délinquance (OAD) à travers tout le département. Le 15 octobre, une trentaine de personnels était mobilisé, simultanément, à Cuers et à La Londe-les-Maures.

En France, entre le 1er septembre et le 8 octobre, 9 532 infractions ont été relevées lors d'opérations quotidiennes menées pour lutter, nuit et jour, contre les réseaux de stupéfiants sur l’ensemble du territoire par la police et la gendarmerie. Avec un bilan plus qu'honorable : 154 687 personnes contrôlées, 2,1 tonnes de cannabis saisies, 43,6 kg d’héroïne saisis, 644 kg de cocaïne saisis, 955 419 € d’avoirs saisis, 136 armes à feu saisies.

TRAFICS D'ARMES

Dans le Var, les gendarmes ne sont pas restés inactifs comme le rappelle le colonel Alexandre Malo, patron du groupement de la gendarmerie départementale : « La lutte contre les stupéfiants, c'est la priorité du Gouvernement et des forces de l'ordre. Parce que ces trafics alimentent l'insécurité, les vols et les cambriolages et les règlements de comptes. Parce qu'ils développent d'autres trafics, notamment les armes et créent des addictions et des problèmes de santé publique, avec parfois des drames dans les familles ».

Outre La Londe-les-Maures et Cuers, les gendarmes ont notamment monté des opérations à La Farlède et dans le golfe de Saint-Tropez (Cogolin et Saint-Tropez).

Des opérations qui se sont soldées en septembre, par le dépistage de 1 100 conduites sous l'emprise de stupéfiants. Et 2019, un accident mortel sur 6 dans le Var était consécutif à une prise de drogue !

« La lutte contre les stupéfiants se fait à tous les niveaux. Nous visons tout autant le petit dealer que le trafic international. D'ailleurs, en septembre, la gendarmerie du Var a participé au démantèlement d’un réseau de la mafia calabraise entre la France et l’Italie, à partir d'une enquête initiée par la Brigade de Recherches de Draguignan. Pour cette opération, nous avons engagé 300 personnels et les carabiniers italiens 120. Cette opération conjointe visait la lutte contre une bande organisée, en lien avec la N’drangheta. Cette opération s'est soldée par l'arrestation de 47 personnes, la saisie de cocaïne de 2,5M d’€ d’avoirs criminels (numéraires, immobilier…), et de 7 armes à feu », rappelle le colonel Malo.

UN TRAFIC DEMENTELE PAR SEMAINE

En moyenne par an, les gendarmes démantèlent plus d'une cinquantaine de trafics de tous ordres, soit un par semaine.

« La semaine dernière, à Grimaud, nous avons procédé à l'interpellation de 21 personnes dont 17 ont été incarcérées, saisi 31kg de résine de cannabis et 560 grammes de cocaïne. Ce trafic alimentait tout l'Est du département », révèle l'officier supérieur.

En dehors des grandes opérations menées ponctuellement, la gendarmerie applique un harcèlement quotidien, notamment sur la voie publique dans le cadre des patrouilles et dans tous les lieux de rassemblement, notamment les transports (gare, trains et bus).

Pour ces opérations, comme pour les Opérations Anti-Délinquance (OAD), les dispositifs sont complétés par des équipes cynophiles, la gendarmerie comptant dans ses rangs 5 chiens dédiés à la lutte contre les stupéfiants.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR – Photos Alain BLANCHOT

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures