Economie

Huile de palme

Max Bauer : « Il faut rendre l’agriculture aux agriculteurs »


Stop aux faux-semblants !

Lors du mouvement national des agriculteurs devant les raffineries, la CR s'est mobilisée devant le siège social d'Avril !
Ce matin-là, des agriculteurs de la Coordination Rurale sont venus soutenir leurs collègues, mobilisés devant les raffineries, en manifestant devant le siège social d'un autre acteur majeur en matière d'importation d'huile de palme, à savoir le groupe Avril !

IMPORTATIONS MASSIVES DE PRODUITS HORS-NORMES

Depuis de nombreuses années, la Coordination Rurale dénonce fermement les importations massives de produits qui ne respectent pas les règles de production françaises et européennes (bio-sécurité, bien-être animal, environnement, main-d'œuvre…).

« Ce non-respect des contraintes réglementaires imposées aux Européens entraînent de graves distorsions de concurrence. C'est le cas notamment pour l'huile de palme mais aussi pour cerises traitées au diméthoate et pour productions issues d'OGM. Et, la liste est longue », déplore, consterné, Max Bauer, président de la CR PACA et Var ! D'où cette question légitime : « Pourquoi bloquer uniquement les raffineries » ?

LIENS ETROITS ENTRE LA FNSEA ET LES INDUSTRIELS

Le président de la CR ajoute : « Le groupe Avril, leader mondial pour la production de semences de palmiers à huile, importe massivement de l'huile de palme pour fabriquer du biodiesel. Au total, près de 200 000 tonnes par an ! Mais une fois encore, la CR déplore que les liens étroits entre la FNSEA et certains industriels viennent fausser le débat et servir des intérêts particuliers !
Pourquoi ne pas ouvrir le débat à toutes les productions agricoles en bloquant plutôt les ports par lesquels transitent ces marchandises » ?

STOP AUX FAUX-SEMBLANTS !

« La Coordination Rurale ne rejoindra les manifestations de la FNSEA que lorsque ce syndicat défendra uniquement les intérêts des agriculteurs, lorsqu'il aura le courage de dénoncer les aberrations qui mettent à mal la profession et qu'il s'opposera publiquement aux dérives des coopératives et industriels avec lesquels il entretient aujourd'hui des liens étroits », annonce Max Bauer.
D'ailleurs, Bernard Lannes, président national de la Coordination Rurale, est prêt à débattre publiquement de cette question avec la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert.
« En attendant, nous poursuivrons notre combat sans compromission et sans arrière-pensée pour que, par le respect et la valorisation de la qualité de nos productions, les agriculteurs aient demain le revenu qu'ils méritent », conclut le président de la CR PACA et Var.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures