Environnement

Pick & Collect

Une grande opération de nettoyage de la Méditerranée

Le 16 janvier, Provence Propre, grande collecte de déchets marins organisée par le CIETM (Collectif d'Initiatives pour l'Environnement du Territoire des Maures), Explore & Préserve et MerTerre a été relayée par plusieurs centaines d'associations et clubs sportifs.

L'objectif : réduire la quantité de déchets sauvages qui aboutissent en mer et sensibiliser le grand public. L'événement était soutenu par les communes, la Métropole, la Région Sud et la Fondation « un geste pour la mer ».

CONSTAT ALARMANT

Pour la troisième édition, le bilan de l'opération est plutôt éloquent. Plus de 35 collectes réparties sur 9 communes (Six- Fours, La Seyne-sur-Mer, Toulon, Le Pradet, Carqueiranne, Hyères, Pierrefeu-du-Var, Signes, Trans-en-Provence), avec plus de 800 personnes mobilisées et 6 tonnes de déchets ramassées en une seule matinée ! Un constat alarmant qui en dit long sur notre mode de vie. Avec beaucoup trop de plastique. Cédric Larrodé, président du CIETM et membre de 'Chercheurs en herbe', souligne : « Le plastique est un fléau. Il est partout, sous toutes ses formes. On le retrouve dans les sédiments, les animaux le mangent et nous aussi. Nous allons ingurgiter quelques 20 kg de plastique en une vie selon des études » !
Sans oublier les nouveaux déchets : les masques qui trônaient sur les toiles installées sur le sable, accueillant la récolte du jour. Grâce à un tri des déchets par catégorie, ce qui permet d'identifier les sources de pollutions, Lola Doux (CIETM) ajoute : « Les chiffres sont transmis sur la plateforme ReMed et sur Initiatives Océanes avant d'être communiqués aux communes et collectivités pour mieux cibler la lutte contre la pollution. Et les déchets sont recyclés chez les partenaires Recyclop (pour les mégots), Knet Partage (pour les canettes) et Sauvage (pour les bouchons). Le reste des déchets est amené dans les déchetteries des communes participantes ».

Lætitia CECCALDI – Photos PRESSE AGENCE.

DE TOULON A HYERES EN PASSANT PAR LE PRADET...

A TOULON...

Près de 200 bénévoles étaient répartis sur les plages du Mourillon, de la Mitre et de Pipady. « Nous nous sommes déployés sur trois sites chapeautés par trois associations (Chercheurs en herbe, Natura Maris et Cleanwalker). Et 50 bénévoles écumaient la mer en pirogue avec VAA », précise Cédric Larrodé.

Des plongeurs de Mordus Spearfishing étaient accompagnés du kayakiste Alban Mauzac de l'Expédition Pélagos. Ils ont rapporté de nombreux rebuts des profondeurs : vêtements, morceaux de bateau et cannes à pêche, pagaies, cordes et grillages, bouteilles en plastique…
« Nous avons eu la participation de jeunes de l’École de la Seconde Chance », ajoute Cédric Larrodé. Des volontaires mobilisés pour une cause qui fait son chemin dans l'esprit des citoyens. Après triage et catégorisation, les déchets toulonnais pesaient 470 kg ! Soit 16 kg de textile, 33 kg de bois manufacturé, 33 kg de caoutchouc, papier, carton et autres matériaux non répertoriés, 56 kg de verre et de céramique, 122 kg de métal et, le grand perdant, 210 kg de plastique !

A HYERES...

La collecte a permis de ramasser 3,5 tonnes, avec plus de 400 personnes engagées et une quarantaine de structures, sur 15 zones de collectes. Anne Settimelli de l'association 'Explore & Préserve' souligne : « Nous sommes très contents de la façon dont s'est déroulé la collecte. Le but est atteint : fédérer un maximum d'acteurs sur le territoire, autour de cette problématique que sont les déchets sauvages et l'impact des déchets sur le littoral et dans la Méditerranée. Nous avons la chance d'avoir une biodiversité incroyable dans notre région et la pollution, notamment plastique, est un réel fléau pour la faune et la flore, ainsi que pour les humains ! Il est urgent de faire parler de ce problème de santé publique et de mobiliser. Les collectes et la caractérisation des déchets, sous le protocole ReMed zéro plastique, sont de formidables outils de sensibilisation. Nous remercions tous les acteurs mobilisés sur cette matinée. La Méditerranée est en danger, nous sommes plus forts ensemble » !

AU PRADET...

L'association 'On sème pour demain' a mobilisé 120 personnes et de nombreuses associations. Le résultat : plus de 350 kg de déchets récoltés sur les plages et en mer (!), 110 bouteilles en verre, 58 bouteilles plastique, 48 cannettes, 32 masques, 24 pneus (dont 21 immergés), de la ferraille en tout genre…
Laetitia Istace-David conclut : « Les déchets ont été triés par catégorie et par plage. Les données scientifiques de caractérisation permettront ensuite de pointer l'origine de cette pollution ».

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures