• Accueil
  • A La Une
  • Réouverture des points de passage frontaliers des aéroports

Tourisme

Réouverture des points de passage frontaliers des aéroports

Une très belle victoire pour l'économie régionale


Le Conseil d’État a donné raison à la Région et à l'aéroport du Golfe de Saint-Tropez. Avec cette décision, les deux infrastructures varoises peuvent accueillir, à nouveau, les vols hors-Shengen.


Pour Françoise Dumont, présidente de Var Tourisme, Renaud Muselier et Christian Estrosi, « c'est une très belle victoire pour notre économie, pour le tourisme et pour notre région ». En effet, les élus se réjouissent, au nom de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, de la décision du Conseil d’État d'annuler le retrait de l'aéroport de la Môle-Saint-Tropez de la liste des points de passage frontaliers.


LE COMBAT DE FRANCOISE DUMONT


Ainsi, Françoise Dumont n'a pas ménagé sa peine pour défendre ce dossier : « Je me suis battue, comme je l’ai déjà fait avec nos grands élus départementaux et régionaux, pour que les aéroports de la Mole et du Castellet, nos deux aéroports varois parmi les plus rentables dans leur strate, recommencent à recevoir des vols hors-Schengen, parce que nous avons besoin de cette clientèle pour faire travailler notre hôtellerie de luxe, pour faire tourner nos commerces, nos restaurants, nos entreprises du BTP et toutes les entreprises de services ».
Un combat acharné qui s'est traduit par une belle victoire !


Car, le Conseil d’État a statué sur la requête de la Société Aéroport du Golfe de Saint-Tropez et sur celle de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Avec cette décision, la Haute Juridiction administrative enjoint au gouvernement de notifier à la Commission européenne, une nouvelle liste rétablissant l'aéroport de la Môle-Saint-Tropez au nombre des points de passage frontaliers.


« Il a fallu qu'avec les acteurs du tourisme et au premier chef, Françoise Dumont, Présidente de Var-Tourisme, avec l'ensemble des élus de notre majorité, en parfaite complémentarité avec Hubert Falco et l'ensemble des élus du Var, nous dénoncions toute l'inconséquence économique de la décision de fermeture, pour que le gouvernement retrouve enfin ses esprits et autorise la réouverture durant la période estivale. Nous avions salué une première victoire », rappellent en chœur Renaud Muselier et Christian Estrosi.


DECISION ABSURDE ET INCONSEQUENTE DE L'ETAT


Ils ajoutent : « Il a fallu le recours formulé par la Région au soutien de la requête de la Société Aéroport du Golfe de Saint-Tropez auprès de la justice administrative, pour que cette victoire soit complète. Au moment où nous agissons sans relâche pour soutenir la filière touristique, on nous proposait d'interdire, dans les faits, aux avions d'affaires en provenance de Londres ou de Russie pour ne prendre que ces seuls exemples, d'atterrir sur l'un des aéroports les plus emblématiques de Provence-Alpes-Côte d'Azur ? Au moment où, avec l'ensemble de la majorité, nous agissons sans relâche pour renforcer l'attractivité régionale, on nous proposait d'envoyer un tel signal aux investisseurs ? Le Conseil d’État vient de mettre fin à cette décision absurde et inconséquente ".


LE VAR, 1er DEPARTEMENT TOURISTIQUE DE FRANCE


Le Var, c'est le 1er département touristique de France avec 9 millions de touristes par an et 30 000 emplois. Pour Françoise Dumont, présidente de Var Tourisme : « Mon action depuis que je préside Var Tourisme a été de rassembler les énergies que sont les professionnels du tourisme de notre département pour un nouvel élan de la structure basé sur les vraies attentes du terrain. Le tourisme représente un poids économique majeur au niveau national, et donc doit avoir une place de choix dans les grandes décisions et dans les grands investissements ».

 


 

 AreoportStTropez001

Le Var, destination locomotive de la région


Le tourisme est le fer de lance de notre économie et l'objectif est naturellement de développer cette industrie. Cela passe par une stratégie globale et internationale que mène au quotidien l'équipe de Var Tourisme, sous l'impulsion de Françoise Dumont, sa présidente.


Ainsi, ses 1,18 millions de lits touristiques représentent 38% des lits touristiques de la région Provence Alpes Côte d'Azur. Près de la moitié de ces lits se trouvent en hôtellerie de plein air (44%).
Tout en étant un territoire préservé, le Var génère 3,44 milliards d'euros de consommation touristique représentant 20% de la consommation touristique régionale, 32 000 emplois liés au tourisme (devant le BTP, l'industrie et l'agriculture), 349 millions d'euros d'investissement touristique représentent (26% de l'effort d'investissement régional).


UNE EXTRAORDINAIRE ATTRACTIVITE


L'attractivité du Var se nourrit de l'influence, sur son territoire, d'éléments identitaires historiques et culturels de la Provence et de la Côte d'Azur. Ces deux destinations historiques, devenues aujourd'hui des marques mondiales, font partie à part entière de l'ADN du Var. C'est dans ce contexte que Var Tourisme est partenaire financier du Contrat de Destination Provence depuis 2015 et a participé au lancement de la marque " Provence " à Marseille et à Paris le 25 avril dernier. C'est au même titre, que le Var siège au Comité de Pilotage du Contrat de Destination Côte d'Azur France - Terre d'événements. C'est aussi dans ce contexte que Var Tourisme a lancé en 2017 les grands chantiers de sa communication, de la refonte de son site internet www.visitvar.fr, ainsi que le déploiement des réseaux sociaux et le développement du numérique qui est désormais le cœur du développement du tourisme Varois.


LE VAR, UN ADN SPECIFIQUE


Chaque année, la région accueille 30 millions de visiteurs. Elle est la région la plus touristique de France après l'Île-de-France. 6 millions de touristes, qui viennent des quatre coins du monde, dépensent 2 fois qu'un touriste français. C'est un point très positif pour notre économie.
L'industrie touristique tient une place importante et représente 13 % du PIB régional soit 18 milliards de recettes. Le tourisme, c'est aussi 25 000 entreprises et 141 000 emplois, soit 7,5% des emplois régionaux. La région a également un positionnement unique en France, entre Méditerranée et Alpes et nous avons surtout la chance de porter 3 marques Monde : Provence, Alpes et Côte d'Azur.


Enfin, la région dispose d'un extraordinaire éventail d'atouts touristiques :
- les aéroports internationaux de Nice Côte-d'Azur, Marseille Provence, respectivement les 2ème et 3ème en nombre de liaisons directes internationales, et les aéroports de Toulon Hyères, de La Môle, du Castellet et d'Avignon.
- 900 kilomètres de côtes avec les îles,
- 2 500 heures d'ensoleillement en moyenne par an, 3 000 heures sur le littoral.
- 3,3 millions de lits,
- 2 200 édifices inscrits ou monuments historiques protégés, dont 5 classés au Patrimoine mondial de l'Unesco (Arles, Orange, Avignon, Briançon et Le Corbusier à Marseille), plus de 400 musées,
- 250 festivals, la richesse de notre gastronomie avec 3 000 restaurants référencés dans le guide Michelin dont 78 étoilés...

Gilles CARVOYEUR

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures