Sécurité

Risques naturels

Le 9 février à Marseille, la Région lance la guerre contre le feu !

En 2018, la Région va donner du sens à son action. Ce sens, elle va l’exprimer à travers un plan climat pour faire de la Région le moteur national des accords sur le climat.
Ainsi, la Région sera la 1ère collectivité à respecter les accords de la COP 21 et à décliner le pacte mondial de l’ONU pour l’environnement.
Renaud Muselier l'a assuré : «Je veux faire de notre Région, la Région avec une COP d’avance ! J’ai bâti un Plan climat autour de 5 axes et de 100 mesures concrètes. Je veux mettre l’environnement au service de l’emploi. Dès 2018, nous allons consacrer plus de 20 % de notre budget aux questions de croissance verte, d’emplois durables et de respect de l’environnement. D’ici à la fin de mon mandat, nous serons à plus d’un tiers ! Un vrai potentiel de croissance avec emplois actuels (+ de 300 000) et les emplois créés d’ici la fin du mandat (100 000 emplois)».


GESTION DES RISQUES NATURELS
Dans le Var, ce sont plus de 8 millions d’€ qui ont été attribués à des actions liées à cette thématique.
Ainsi, le PNR Sainte Baume. Renaud Muselier a félicité le travail remarquable du syndicat mixte qui, aux côtés des services de la Région, a permis la création du Parc naturel régional de la Sainte-Baume. La signature de ce décret a été annoncée, en fin d’année, par le Premier Ministre Édouard Philippe à Marseille. Ce parc qui vient rejoindre les 7 parcs régionaux est un inconstatable vecteur d’attractivité pour notre région et ce territoire.
Second point, l’irrigation agricole. A ce niveau, le Var est un précurseur dans ce domaine. Conscient que la ressource en eau devient de plus en plus rare, la Société du Canal de Provence, représentée notamment par le Vice-président de la Région Philippe Vitel, a élaboré un grand plan d’irrigation des vignes du département. Cet investissement de plus de 200 millions d’€ implique, pour la première fois, l’interprofession, la gestion des risques naturels : si le manque d’eau est un sujet prépondérant, l’excès d’eau et plus généralement la gestion des risques naturels est un sujet non négligeable qui doit être traité à la hauteur de son enjeu.

VERITABLE GUERRE DU FEU
Cet été encore, les flammes nous ont rappelé combien nos forêts sont fragiles. Le département du Var a été le plus touché avec plus de 3 660 hectares partis en fumée. « Nous ne pouvons rester indifférents devant ces ravages. C’est pourquoi je lancerai, le 9 février, aux côtés de François de Canson, une véritable guerre du feu. Les flammes ne connaissent pas de frontières, il doit en être de même pour les moyens de prévenir les conséquences humaines et environnementales en luttant efficacement contre ces incendies », a promis Renaud Muselier (…).


Photos André Goffin et Régis CINTA FLORES

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures