Sécurité

Tempête ALEX

La Région au rendez-vous de la reconstruction

Face au désastre historique causé par les intempéries sur les Alpes-Maritimes, et plus particulièrement sur les vallées de la Tinée, de la Roya et de la Vésubie, Renaud Muselier a mis en place un Plan de solidarité régionale pour le département qui se chiffre à 50 millions d'€ !

Au 7 octobre, les intempéries ont fait au moins 6 morts et 19 disparus (et 2 morts côté italien), plus de 1000 personnes ont été déplacées par l'armée, la sécurité civile, les forces de l'ordre, 5 000 foyers étaient encore privés d'électricité, et 2 500 habitants n'ont plus rien : ni eau, ni gaz, ni électricité, ni téléphone, notamment dans la vallée de la Roya.

Avant même la visite du président Macron, Renaud Muselier en compagnie de François de Canson, conseiller régional délégué aux risques majeurs, était sur place pour évaluer l'ampleur de la situation.

« Le premier bilan se chiffre à 1 milliard d'€ de dégâts, selon le Préfet des Alpes-Maritimes dont 500 millions pour les vallées de La Vésubie et de La Tinée, et 500 millions pour la vallée de La Roya », indique Renaud Muselier.

SOLIDARITE REGIONALE

Et les décisions du président de la Région n'ont pas tardé : « Une première enveloppe de 10 millions d'€ est débloquée et votée le 9 octobre. Elle comprend 2 millions d'€ pour les entreprises des communes impactées soit 1 600 entreprises concernées. Elle couvre jusqu'à 50% de la perte d'exploitation et nous débloquons 200€ par jour et par employé sur la période du 2 octobre au 31 décembre. Les premiers versements seront effectués début novembre », détaille François de Canson.

Le conseiller régional aux risques majeurs ajoute : « En outre, la Métropole de Nice contribue avec 800 000€ supplémentaires à ce fonds exceptionnel. Par ailleurs, un comité régional de sélection (CCI, Métropole, Région, CMAR) analysera les dossiers déposés par les entreprises impactées ».

FONDS SPECIFIQUE POUR LES COMMUNES

La Région a également débloqué une somme de 3 millions d'€ pour les exploitations agricoles car sur les 3 vallées, plus de 80 exploitations sont touchées, des bergeries et des laiteries sont détruites, et des troupeaux entiers ont été emportés !

Pour les pertes de moins de 10 000€, une aide automatique de 1000€ sera débloquée. Pour les pertes supérieures à 10 000€, la Région versera 10% du montant des pertes. De plus, des crédits d'investissement permettront de reconstruire les exploitations. Et la Région versera également 5 millions d'€ pour les communes touchées par la catastrophe.

« Ces communes pourront déposer 2 dossiers d'aide aux communes (Fonds régional d'aménagement du Territoire - FRAT), spécifiques aux dégâts causés par la tempête ALEX. Au total, chacune pourra obtenir 400 000 € de la Région pour les travaux immédiatement nécessaires pour la commune », précise François de Canson.

DEUXIEME ENVELOPPE

De toute évidence la Région sera au rendez-vous de la reconstruction puisqu'elle va dégager une deuxième enveloppe de 40 millions d'€ dont 20 millions d'€ pour les Alpes-Maritimes (contrat de proximité) pour la reconstruction des routes de sa compétence et 20 millions d'€ pour la Métropole Nice Côte d'Azur (Contrat régional d'équilibre territorial supplémentaire).

« Le montant des investissements à venir est considérable et reste à chiffrer. C'est pourquoi, nous allons ajouter un chapitre spécifique du Contrat de plan Etat-Région pour la reconstruction post-ALEX, qui se montera à plusieurs dizaines de millions supplémentaires. Une aide d'urgence a été demandée à l'Union européenne dans le cadre du fonds Catastrophes naturelles ainsi qu'au Premier Ministre. Nous allons aussi cosigner un courrier avec les régions alpines françaises et italiennes (Ligurie, Piémont, Bourgogne-Franche Comté, Auvergne-Rhône Alpes). Et, nous allons mettre en place des contrats de rivière pour aménager à long terme les cours d'eau de façon écologique, en collaboration avec les communes », conclut Renaud Muselier.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures