Politique

Toulon, une Métropole est née !

Les 12 maires de TPM déclarent leur flamme à la Métropole

Toulon Provence Méditerranée est devenue, au 1er janvier 2018, la 14ème Métropole de France ! Pour les élus, il faut maintenant « accompagner opportunément cette loi, en se basant sur le savoir-faire communal ».

En entrant dans le concert métropolitain national, que de chemin parcouru depuis 2002, année de la création de la communauté d'agglomération TPM !

TPM, TERRITOIRE LE PLUS DYNAMIQUE DE LA REGION

Hubert Falco, maire de Toulon, ancien Ministre, président de la nouvelle Métropole a, notamment, déclaré : « Toulon Provence Méditerranée, territoire qui, depuis 3 ans maintenant, est celui de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui crée le plus d'activités, va, ainsi, prendre la place qui est la sienne sur le plan national tout en préservant son identité varoise entre les métropoles marseillaise et niçoise».

Il a ajouté : «Le Var et ses 1 048 000 habitants, département le plus dynamique de la région (+0,8%) et sa ville-centre Toulon, dont la démographie est celle qui a le plus augmenté (+1,5%) ces 5 dernières années face aux territoires d'Aix-Marseille (+0,8%) et de Nice (+0,9%), participeront, ainsi, au grand réseau national métropolitain.

Cette transformation historique pour notre territoire est le fruit d'une volonté commune et d'un immense travail collectif. Avec mes collègues maires et l'ensemble des élus des 12 communes de notre territoire, nous allons continuer à faire de l'intérêt général et de celui de nos concitoyens notre préoccupation majeure, en privilégiant les liens de proximité et en préservant l'identité de chacune de nos communes ».

LA METROPOLE EST UNE CHANCE POUR LE VAR

Pour Christiane Hummel, maire de La Valette-du-Var, 1ère Vice-présidente (Commission Développement économique) : « Je me souviens de 2002, c'était nouveau ! On a appris ! Le rôle de l'économie car, les entreprises n'avaient pas de lieu pour exercer. Nous avons aménagé des zones d'activités dans des communes peu développées, créé des liaisons transport entre les zones quand cela faisait défaut. Ce genre d'expérience peut nous rendre confiants à être beaucoup plus dynamique ».

Marc Giraud, Président du Conseil Départemental du Var, 3ème Vice-président (Commission personnel et administration générale), a ajouté : « J'adhère avec les maires, j'avais participé à la création de TPM en tant que maire de Carqueiranne. La Métropole pour le Département est une réelle chance de faire entendre sa voix. Le Var a toute sa place dans cet arc méditerranéen. Les compétences transférées du Département vers la Métropole, cela est l'affaire des deux présidents. Ce qui nous rassemble, c'est l'intérêt général, au moins jusqu'en 2020, pour les réaliser ».

HYERES EST UNE CHANCE POUR LA METROPOLE

Jean-Pierre Giran, maire d'Hyères, 4e Vice-président (Commission Tourisme et Ouverture maritime), a repris : « Hyères rentre dans la Métropole, c'est le fruit d'une expérience, d'une évidence... La Métropole est le levier privilégié pour 12 communes exceptionnelles. Ses rêves, on ne peut les concrétiser tout seul, il faut une ambition raisonnable et responsable. La Métropole est une chance pour Hyères. Hyères est une chance pour la Métropole ».

De son côté, Robert Bénéventi, maire d'Ollioules, 5ème Vice-président (Commission Aménagement de l'espace), a constaté : « En s'attelant à l'aménagement de l'espace communautaire, nous avons réfléchi au schéma de cohérence territoriale à 32 communes de Saint-Cyr-sur-Mer au Lavandou, entre mer et montagne, sur 300 km de littoral en y incluant les îles. Pour la lisibilité nationale et internationale de ce territoire qu'est TPM, la Métropole nous devons la réussir » !

C'est aussi l'avis de Christian Simon, maire de La Crau, 6ème Vice-président (Commission Sport et Jeunesse) : « Si la commune de La Crau a intégré TPM, en 2009, nous adhérons à la logique métropolitaine pour en faire une Métropole de projets ».

Enfin, Gilles Vincent, maire de Saint-Mandrier-sur-Mer, 7ème Vice-président (Commission Environnement et Développement durable), s'est réjoui : « Saint-Mandrier est la plus petite commune, en territoire, du Var. La création du parc d'activité Marine et ses 100 emplois n'aurait pas était possible sans nos mises en commun, qui ont pour conséquence des baisses de coût de fonctionnement. Par exemple, en mutualisant la collecte des ordures ménagères, l'agglomération a économisé 500 000 €. Depuis 2002, on partage une vie exceptionnelle » !

RENDRE UN MEILLEUR SERVICE AUX CITOYENS

Pour Ange Musso, maire du Revest-les-Eaux, 8ème Vice-président (Commission Finances) : " La proximité est respectée ! Le Revest reste Le Revest ! Les conventions intercommunales l'ont permise. Pour les revestois, la porte d'entrée reste la mairie du Revest. En 2018, la transition sera plus réaliste. Nous sommes partenaires de la création de cette Métropole, en vertu d'un travail collectif ».

Hervé Stassinos, maire du Pradet, 9ème Vice-président (Commission Développement numérique), a resitué les enjeux de la Métropole : « Rendre un meilleur service à nos administrés avec une Métropole moderne, connectée. Avoir un éclairage intelligent pour accélérer cette transformation digitale malgré les baisses des dotations de l’État. La Métropole est la bonne réponse quand c'est le contribuable local qui paye le désengagement de l’État ».

Et, Jean-Claude Charlois, maire de La Garde avoué son amour pour la Métropole : « Je suis un partisan inconditionnel de la Métropole, comme nous tous, derrière le Président » !

JEAN-LOUIS MASSON, MILITANT DE LA METROPOLE

Enfin, Jean-Louis Massson, député de la 3ème circonscription du Var, a conclu les prises de paroles des élus : « Je suis un militant de la Métropole, parce qu'elle attire le développement économique, essentiel pour qu'existe ce bassin de vie. Je souscris … pour les générations futures. La commune restera dans le cœur de tous nos administrés, et pour l'intérêt général, la 14e métropole française, en terme d'habitants, est un service rendu aux administrés, à moindre coût ».

Propos recueillis par André GOFFIN – Photo Service Communication TPM

TPM, aujourd'hui

12 communes

437 460 habitants soit 42 % de la population du Var

2ème budget du Var, après celui du Conseil départemental : 700 M€ consolidés

660 agents administratifs (+ 500 agents transférés administrativement)

81 conseillers communautaires

800 M€ investis depuis 2002

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures