Economie

Voeux 2020 UMIH 83

Jean-Pierre Ghiribelli (UMIH 83) : « Poursuivons ensemble nos grands chantiers »

03 FEVRIER jean pierre ghiribelli

A l'occasion des vœux, Jean-Pierre Ghiribelli a exhorté ses adhérents : « Ne lâchons rien des dossiers en cours » !

Pour le président du syndicat professionnel : « 2019 fut une année perturbée, marquée par une exceptionnelle mobilisation de masse de nos concitoyens concernant les manifestations des gilets jaunes, les marches pour le climat, la grève SNCF ou les revendications contre la réforme des retraites, pour ne citer que ces événements politiques majeurs. La fréquentation de nos établissements en a été fortement impactée et nous devons redorer maintenant notre image de marque à l'étranger, sensiblement dégradée par ces phénomènes.
Heureusement qu'une météo particulièrement favorable nous a permis de prolonger l'arrière-saison jusqu'en décembre et de compenser en partie les pertes d'exploitation que ces bouleversements avaient entraînés ».

« NE RIEN LACHER SUR LES CHANTIERS EN COURS »

Mais, Jean-Pierre Ghiribelli prévient ses adhérents : « Pour réussir ensemble ce nouvel exercice 2020, il est important de ne rien lâcher sur les chantiers mis en œuvre en faveur de la profession l'an dernier et sur lesquels nous persévérons cette année.
Pour les restaurants, le rétablissement des pré-enseignes dans les zones rurales. L'Assemblée nationale a voté ce texte à l'unanimité. Reste à ce que les sénateurs acceptent à leur tour cette proposition de loi.
Pour les hôtels, l'accompagnement des maires dans l'appropriation des lois qui encadrent les locations Airbnb dans nos villes. 90% des locations sur les plateformes ne sont pas en règle alors que les lois et les sanctions existent. Nous travaillons à une meilleure application de la législation sur la taxe de séjour et davantage de contrôles pour réduire cette concurrence déloyale.
L'engagement en faveur de la ruralité avec l'installation du Parlement rural français. Vous le savez, l'UMIH préside sa
commission développement économique, à laquelle participent les maires ruraux et de nombreuses associations. Nous allons porter des mesures de bon sens, dont l'objectif est de maintenir leur attractivité grâce, notamment, à de réels soutiens financiers et logistiques à la hauteur de la politique de la ville, à des péréquations financières plus justes ou à la création de zones franches rurales ».

COMITE DE FILIERE DU TOURISME

Parallèlement, l'UMIH a lancé plusieurs grands chantiers sur 2020 qui doivent permettre d'assurer la réussite du comité de filière du tourisme dont le syndicat assure la vice-présidence et qui va s'engager sur chacune des thématiques porteuses (emploi-formation, réglementation, transition numérique et tourisme durable).

« Notre objectif est d'améliorer l'attractivité de nos métiers et de la qualité de vie au travail, notamment grâce à la sortie prochaine d'une plateforme des métiers. Il s'agit aussi de faire du tourisme un levier de croissance et d'attractivité pour les petites communes, en transmettant aux candidats aux postes de maires qui vont bientôt briguer nos suffrages un document intitulé « Destination tourisme : l'appel des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit aux maires de demain ».

Le président ajoute : « Par ailleurs, il faut poursuivre l'encadrement des locations meublées dans les villes, qui bouleversent en profondeur l'équilibre immobilier et la qualité de vie des habitants en utilisant des infrastructures devenues sous-dimensionnées en haute-saison (réduction de la durée maximum de location, amélioration du contrôle…) et revitaliser nos communes rurales à travers l'activité de nos établissements qui sont autant d'écosystèmes positifs favorisant l'animation culturelle, le développement durable des circuits courts, l'accueil touristique, les services de proximité et le maintien des populations. Enfin, il faut mettre en place des conventions avec les services de l'État et de la Région, pour mieux orienter les demandeurs d'emplois et les inciter à se spécialiser afin de s'adapter aux offres de la profession en appuyant le projet de loi « Décentralisation, Différenciation, Déconcentration », qui offre davantage de responsabilités et de libertés à nos territoires en introduisant un droit à la différenciation des collectivités territoriales, ce qui leur permet de déroger à certaines compétences ou d'en exercer de nouvelles. Nous sommes favorables à cette prise en compte des spécificités du Var et des enjeux qui lui sont propres ».

OFFRE EXCEPTIONNELLE

Jean-Pierre Ghiribellli conclut : « Au nom de l'UMIH 83, je souhaite que cette année 2020 vous permette d'améliorer encore la qualité de vos prestations, d'adapter davantage votre offre aux attentes d'une clientèle qui est, légitimement de plus en plus exigeante, de vous professionnaliser toujours plus grâce à la formation, de développer vos activités sur des territoires ruraux aux perspectives prometteuses et d'accroître vos performances.
Mais surtout, surtout, comme « il n'est de richesses que d'hommes », ainsi que le professait Jean Bodin, trouver des collaborateurs le mieux qualifiés possibles pour occuper les postes que vous cherchez à pourvoir.

Disposant d'une offre exceptionnelle, notre magnifique département dispose de tous les atouts pour que ces vœux deviennent réalité. Belle année 2020 » !

appel aux maires umih83

 

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures