Politique

Elections municipales :

Jean Plénat : « Mon projet pour l'avenir du Rayol-Canadel-sur-Mer »

 A 71 ans, Jean Plénat, le maire, se lance dans une nouvelle bataille municipale. Son mot d'ordre est simple : « Continuons ensemble pour notre commune » !

Maire depuis 6 ans, conseiller municipal de 8 ans, Jean Plénat a effectué toute sa carrière politique dans l'industrie. Tout d'abord chez MERCEDES pendant 12 ans puis en tant que vice-président du groupe IVECO à Turin où il avait la responsabilité de 38 000 personnes (1980 – 2009).

PAS UNE CANDIDATURE PERSONNELLE

Pour autant, cette candidature à ce deuxième mandat n'est pas aussi évidente que cela : « Je ne souhaitais pas une candidature personnelle, mais celle de toute une équipe. Donc, j'ai dit oui à condition que je fasse partie d'une liste, qui s'appelle « Continuons ensemble pour notre commune » !

« Pour réunir mes co-listiers, j'avais besoin de 15 personnes. 6 conseillers actuels ont fait le choix de ne pas se représenter pour diverses raisons. Mais, même s'ils ne repartent pas avec nous en 2020, ces conseillers, élus entre 2014 et 2020, nous accompagneront pendant la campagne et dans la prochaine mandature, en participant, par exemple, à des commissions municipales élargies. Bref, ils seront associés à la vie de la commune ».

Par ailleurs, malgré un parcours professionnel qui l'a conduit loin du Var, Jean Plénat est Varois depuis 50 ans, par sa belle-famille qui s'est installée au Rayol-Canadel-sur-Mer en 1956.

« Personnellement, je vis à temps plein ici depuis 15 ans, mais j'ai acheté ma résidence dans les années 60 », rappelle-t-il pour ceux qui pensent encore que l'homme est « un parachuté » !

INVESTISSEMENT DANS LA VIE PUBLIQUE

En parallèle de sa vie professionnelle, l'ancien patron de l'entreprise italienne s'est toujours intéressé à la vie publique, en s'investissant notamment dans le milieu associatif.

« J'ai même participé à la création d'une association de défense de l'environnement (APVC). Par ailleurs, je suis administrateur du Domaine du Rayol et je siège au Conseil d'administration du Parc National de Port-Cros. Je suis aussi membre de la CCI (Var et Région). Enfin, je suis vice-président de la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez, en charge de la politique des déchets. Je suis aussi vice-président du SITTOMAT, membre du Syndicat des Communes du Littoral Varois (SCLV) et du Syndicat du Massif des Maures. Bref, depuis toujours, j'ai participé directement à la vie de la commune », insiste le premier magistrat du Rayol-Le Canadel-sur-Mer.

Le maire conclut : « Être engagé dans le vie municipale, c'est fondamental. Certes, la Ville a transféré de nombreuses compétences à la Communauté de communes, ce qui rend indispensable de participer aux réunions de l'Intercommunalité. Ce que je fais activement ».

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

 

LES PRINCIPALES REALISATION DU MANDAT

Au niveau de son bilan, le maire souhaite rappeler les grands axes de l'action municipale.

Le nettoyage de la voirie

Un programme annuel et structuré a été mis en place par l’équipe en charge de la voirie, ce qui permet l’entretien des bords de routes et des caniveaux de l’ensemble de la commune.

 La réfection des routes

Avenue de Port-Cros, avenue du Capitaine Thorel, avenue Jacques Chirac (entrée du Domaine du Rayol), corniche de Toulouse (accès au cimetière), la liaison Ecuelle-Plageron, l’avenue de la Reine Jeanne et de l’avenue du colonel Ruyssen ont été refaites. Ces routes étaient endommagées, mais très fréquentées.

Environnement

La Municipalité a mis en place des récifs anti-érosion, ce qui a permis de récupérer 10 mètres de plage. Elle a instauré une zone de mouillage et protégé l'herbier de posidonie. A terme, ces aménagements ont pour but de créer une nouvelle attractivité à la station balnéaire.

La Ville a également réhabilité une grande partie de la Voie Verte et un nouveau programme ira jusqu'à Pramousquier (en 2020).

De plus, en partenariat avec la Communauté de communes, la Ville a distribué plus de 100 composteurs aux habitants dans le but de limiter la masse de déchets et d’aller vers une réflexion de développement durable. 

Sécurité piétonne et routière

Un point essentiel sur lequel des aménagements ont été effectués pour la sécurité de tous :

  • Le trottoir en face de l’Hôtel de la plage, cheminement principal entre le parking du Canadélia et la plage du Canadel, a été sécurisé par l’installation de barrières le long de la route.
  • Des passages protégés ont été aménagés au niveau de la Nécropole (passage protégé et ralentisseur) et au croisement de la rue Cumenge et de la rue Albert Sélonier (passage protégé).
  • La limitation de vitesse à 30 km, qui ne concernait que le centre du village, a été étendue au Canadel. 

La vidéo-protection

Pour améliorer les moyens de lutte contre la délinquance, un système de vidéo-protection va être installé en 2020. Le Rayol est la dernière commune à ne pas en être équipée dans le golfe de Saint-Tropez. Une convention a été signée avec la sous-préfecture. 

Démographie et logements

La principale bataille menée par l'équipe municipale sortante a été de lutter contre le déclin démographique de la commune.

« Nous avons stoppé le déclin de la commune et amélioré le mieux-vivre et le bien-être des estivants. La Ville a été restaurée et a retrouvé son caractère authentique de village provençal », insiste le maire.

Par ailleurs, le prix de l’immobilier et les tarifs de location, de moins en moins accessibles, sont devenus un vrai problème pour le village. La Ville est passée de 900 à 700 habitants depuis les années 90 et, sans l’heureuse initiative de la résidence Paulette Gola, la commune ne compterait plus que 600 habitants environ.

10 appartements sont en cours de création à l’emplacement de l’ancien Hôtel Centro. Une résidence qui permettra aux habitants et associations d’organiser des activités et des réunions par la réalisation d’une salle des associations.

Économie

Les principaux employeurs de la commune que sont le Domaine du Rayol (27 employés) et la villa Douce (14 employés) n’ont aucun employé pouvant se loger sur le territoire du Rayol-Canadel-sur-Mer.

Moins d’habitants, cela entraîne un manque d’activités et de chiffre d’affaires pour les commerces, qui restent ouverts toute l’année, et met en péril la pérennité des services.

 

LE PROFIL DE LA LISTE

Parité homme / femme.

Age moyen 57 ans.

9 conseillers sortants.

6 nouveaux candidats, représentatifs des 3 hameaux (proportionnellement à la population).

5 Canadéliens, 3 Pramousquetaires, 7 Rayolais.

Tous habitent le village depuis de nombreuses années, ils ne la découvrent pas.

Tous sont actifs ou retraités-actifs :

Un maçon, un architecte, une sophrologue, un restaurateur, une professeure de danse, une aide à la personne, un spécialiste du monde agricole, un kinésithérapeute, un hôtelier-vigneron, une professionnelle de pôle emploi, une boulangère, une spécialiste des fêtes et manifestations, une professeure de français, deux anciens chefs d’entreprise. Parmi eux, un représentant des résidents secondaires et une personne franco-allemande.

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures