Société, Cogolin

Avenir de Cogolin

4 projets phares utiles à la population

Loin d'être une commune en sursis, comme certains se plaisent à l'écrire, la ville de Cogolin porte de nombreux projets, qui placeront la cité durablement dans le 21ème siècle.
La Gazette du Var a mené l’enquête et s’est intéressée aux différents projets en cours et à venir à l’horizon 2017. Où en est la municipalité actuelle ? Les promesses seront-elles être tenues ? Vous découvrirez, assez vite, certaines réalisations qui, non seulement, répondront au besoin des habitants de la ville, mais profiteront également aux habitants d’autres communes du Golfe de Saint-Tropez !
Voici en détail 4 des principaux projets.

La maison des seniors

Maison seniors

Fin juillet, l’EHPAD Perrin a emménagé dans ses nouveaux locaux. Ce déménagement a permis d’accueillir durant un mois le dispositif militaire Vigilance, venu en renfort de la Gendarmerie à la suite des attentats du mois de juillet. Mais, ce bâtiment vétuste pour ne pas dire insalubre, n’a pas pour vocation de rester en l’état. Une élue détaille le projet, déjà très avancé : « Il consiste en une Maison Seniors d’une centaine de chambres en lieu et place de l’actuel bâtiment. Celui-ci sera détruit pour construire un établissement moderne, fonctionnel et esthétique à l’usage des seniors non-dépendants qui bénéficieront de services hôteliers et d’assistance au quotidien. Cet établissement déposera un permis de construire dans les toutes proches semaines pour un début des travaux à l’automne prochain ».

 Le quartier de l'hippodrome

Il suffit de rappeler les enjeux : il s'agit d'un terrain propriété de la municipalité, urbanisé, situé à Cogolin Plage et grevé d’un certain nombre de contraintes. Depuis 18 mois, la ville construit un projet pour une valorisation raisonnée de ce patrimoine.
Un élu explique : « Nous avons réalisé, ou sommes en passe de finaliser, toutes les études indispensables, études d’impact, étude loi sur l’eau, étude VRD, relevé phytosanitaire, etc.
Cela nous a conduit réduire considérablement les possibilités de bâtir qu’offrait le PLU Sénéquier puisque nous limiterons la surface de planchers entre 60 000 et 70 000 m², alors que la PLU en autorise 270 000 ».
Depuis le début de ces études la situation a évolué dans le bons sens. En effet, les services de l’Etat avaient positionné un site classé au mauvais endroit à la suite d’une erreur matérielle de report de carte. Cet élu reprend : « Alors que le permis d’aménager était quasiment prêt à être déposé, cet aléa administratif nous a contraints à reprendre toute la phase d’implantation des habitations. Tout comme pour la maison des seniors, nous espérons pouvoir passer à la phase concrète dans quelques semaines. Pour que votre information soit complète, l’estimation du prix de ces droits à bâtir (70 000 m²) a été fixé par les services des domaines à plus de 36 000 000€. Inutile de vous dire qu’une telle manne pour la commune bénéficiera à chacun au travers de la baisse de ses impôts et de l’amélioration de notre cadre de vie et de nos services publics.
Il appartiendra à chacun de juger en conscience de la qualité du projet que nous vous présenterons et des avantages que la commune et nos concitoyens en tireront ».

L'extension du Cosec Marcel Coulony

cosec marcel

Face au succès grandissant de l’activité des associations Cogolinoises et en particulier à celui des associations artistiques au premier rang desquelles l’association de danse, les locaux sont devenus trop exigus. C’est pourquoi la ville a décidé d’étendre le Cosec et d’y construire une nouvelle salle attenante qui sera dédiée à la danse.

« Sans entrer dans tous les détails, nous nous sommes fixés comme objectif de livrer cette salle de 200 m² avec ses vestiaires et sanitaires pour la rentrée de septembre ».

La maison médicale pluri-professionnelle

maison medical

Il s’agit d’une réalisation qui tenait tout particulièrement à cœur au 1er magistrat. En effet, ce type de maison permet d’offrir aux habitants une véritable offre médicale, accessible à tous, notamment aux plus anciens.
Au total, ce ne sont pas moins de 40 professionnels (généralistes, spécialistes, infirmiers, laboratoire d’analyse, etc.) qui occuperont le bâtiment. Le plan a été conçu et validé en toute harmonie avec son environnement. Il intègre bien sûr les dernières normes en matière d’accueil du public.
Pour quand ?
Audrey Troin nous confirme : « Le permis de construire vient d’être délivré, les travaux de désamiantage de la toiture doivent être achevés pour la fin de l’année, les travaux de démolition et d’évacuation prendront fin pour le milieu du mois de janvier. En parallèle, les appels d’offres de construction vont être lancés ce mois-ci afin que les travaux puissent commencer au mois de février. Enfin, le bâtiment est d’ores et déjà complet ! »
La livraison est prévue au 1er trimestre 2018.

Cogolin est donc bien en pleine effervescence. Une effervescence, concrète et positive, qui contraste avec les propos relevés dans la presse locale ou sur les réseaux sociaux. La Gazette du Var continuera à suivre les avancées de tout ce qui a été annoncé dans ses prochains numéros.

Enquête et synthèse réalisées par la rédaction
Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures