Actualités, Bormes

Bormes : Plus de 1 000 réponses pour la consultation en ligne

Bien avant le lancement du Grand Débat National par le président Macron, François Arizzi, le maire de Bormes-les-Mimosas, a proposé aux habitants de la commune d'exprimer leurs doléances (et félicitations)

par le biais d'une consultation en ligne. Un vrai succès !

Dans l'esprit du premier magistrat de la cité, il s'agissait d'une démarche politique pour donner la parole aux Borméens.

Le maire explique : « Cette consultation en ligne s'inscrit, plus globalement, dans notre démarche municipale à l'image de nos visites dans les quartiers. Il s'agit, pour moi, d'aller vers les gens et de recueillir leurs idées et avis sur la politique municipale.

Cette action est une vraie démarche participative qui implique également le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) et le Conseil des Sages lors des réunions de quartier. Les habitants peuvent également utiliser notre application mobile pour faire remonter leurs idées. Nous avons également mis en place, outre les réunions, des référents de quartier et toutes ces démarches complètent le travail de ceux qui sont sur le terrain, au quotidien ».

PLUS DE 1 000 REPONSES EN LIGNE

Preuve que cette consultation en ligne a séduit les Borméens, la ville a compté plus de 1 000 réponses sur le site Internet dédié à cette démarche.

« Je constate que toutes les tranches d'âge ont répondu à notre consultation. C'est un signe encourageant qui illustre la mobilisation de nos concitoyens. Les réponses émanent également de l'ensemble des quartiers, ce qui prouve que chacun s'est emparé de cet outil. Les réponses sont très constructives et, par chance, nous avons évité les commentaires haineux, ce qui est toujours un risque dans ce genre de démarche ».

Ainsi, les habitants font part de leurs préoccupations quotidiennes. Par exemple, la thématique de la sécurité apparaît à 91% dans les réponses. Autre sujet qui emporte l'adhésion : la création d'une grande salle de spectacle.

« A ce sujet, les habitants proposent que l'on construise une salle de spectacle intercommunale, c'est à dire en partenariat avec la ville du Lavandou, pour diminuer les coûts. Je note que Le Lavandou va se doter d'un cinéma, qui sera également intercommunal. Il est vrai que, désormais, pour de tels investissements, la question est posée à chaque fois de préférer construire un équipement intercommunal plutôt qu'il soit supporté par notre seule commune ».

« QUE LES FRANCAIS SE RETROUSSENT LES MANCHES »

D'autres thèmes ont été évoqués : construction d'une piscine, d'une médiathèque, installation de la fibre optique, parc d'activités pour les enfants et les familles, etc.

Les habitants s'interrogent également sur l'aménagement du territoire et expriment leurs visions de la commune à plus long terme, au niveau de son développement économique.

Amusé par la démarche du Gouvernement, le maire conclut : « Le Grand Débat National est une bonne chose. Nous sommes dans une situation de crise dont il faut bien sortir. Si tout le monde joue le jeu, ce Grand Débat pourra apporter des solutions, même si tout ne pourra être réglé dans les trois mois. Tout ne peut pas tomber du ciel ! Il faut aussi que nos concitoyens se retroussent les manches ».

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures