Politique, Cogolin

Contre-enquête à Cogolin

Contre-pouvoir constructif ou destructif ?

Quels sont les droits et devoirs des élus d'opposition ? Qu'en est-il du cas particulier de Cogolin ?


Selon les villes, les majorités sont plus ou moins enclines à intégrer l'opposition dans leur processus de décision. Les dispositions et ententes de l'un à l'égard de l'autre peuvent être source d'un mandat serein, d'une représentativité absolue des citoyens ou, au contraire, de ralentissements, voire de déni de démocratie.

Un statut particulier, une véritable leçon de démocratie

Les élus d'opposition sont élus de plein droit. C'est ainsi qu'ils participent à des commissions thématiques leur permettant de maîtriser les dossiers, qu'ils peuvent prendre part à certaines délégations et qu'ils siègent au conseil municipal afin de faire valoir leur opinion, qui sera entendue ou non. Leur rôle représentatif d'une minorité d'habitants leur donne légitimité et devoirs quant à leurs interventions. Si l'on s'attache au cas particulier de Cogolin, l'opposition élue, dirigée par M. Dallari et constituée de 7 conseillers municipaux à l'origine, a, d'après les différents rapports de conseils, bénéficié dès le départ d'une certaine ouverture.

Accès à l'information

Cabinet du maire, directrice générale des services, services administratifs, nul n'a été déplacé, aucune consigne donnée alors même que l'opposition représente l'ancienne municipalité et que l'ensemble du personnel en place avait été nommé par elle !

Visibilité auprès des électeurs

Le maire a fait fi du règlement qui octroyait 1/3 de page à la minorité pour lui laisser 1 page entière afin de s'exprimer.

Nomination

La nomination de l'un de leur membre au poste de correspondant défense jusqu'à tout récemment. À ce poste, il était le maître d'œuvre des cérémonies patriotiques, le représentant du maire auprès des instances départementales et des associations dédiées.
Par ailleurs, le maire a tenu compte dans certaines décisions importantes et impliquant l'ensemble de la communauté des remarques et remontée de son opposition.

Conseil municipal

Quand l'opposition n'a pas matière à s'opposer : que fait-elle ?
Le rôle de l'opposition apparaît bien plus difficile quand la majorité exerce correctement ses fonctions. D'autant plus, si la majorité l'associe à ses prises de décisions. Comment continuer d'exister ? Il apparaît qu'à Cogolin, c'est un peu ce qu'il s'est passé alors que l'un de leur membre décida en 2015 de quitter leur rang pour se rallier à la majorité pour lesquelles elle exerce depuis certaines délégations. En effet, cette élue s'est résolue à cette décision en constatant que leur motivations et oppositions n'étaient pas forcément alimentées par le bien commun.

Rédaction : Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures