La Coordination Rurale

Coordination Rurale

Trois questions à Max Bauer

Max Bauer, président de la Coordination Rurale Paca était présent au Salon de l’Agriculture 2017 pour représenter les agriculteurs de la région. Alors que le Salon vient de fermer ses portes, il en dresse un bilan rapide.

Pourquoi avoir fait le déplacement jusqu’à Paris pour ce salon ?
Il est clair qu’il permet d’échanger avec des collègues paysans venus nombreux, mais aussi de faire part de nos revendications aux politiques. Nous avons reçu sur notre stand diverses personnalités, divers candidats. Nous avons pu leur présenter notre candidat idéal et leur faire part de nos positions pragmatiques et issues de nos expériences de terrain.

Pour quelles raisons avez-vous insisté auprès d’eux sur le système coopératif ?
La CR a rappelé que le système coopératif devrait avant tout, et d’autant plus dans le contexte actuel, soutenir les agriculteurs et les aider à valoriser leurs productions. Or, aujourd’hui, certaines grosses coopératives semblent avoir oublié leur mission initiale et s’apparentent à de véritables industries avec des stratégies parfois plus destructrices que des structures privées.

Telle est l’une des raisons de l’action au HCCA le 8 février dernier ?
Oui, bien sûr. La CR a renouvelé sa demande d’intégrer le Haut Conseil de la coopération agricole. Notre objectif est simple : permettre aux syndicats de porter la voix des agriculteurs au sein de cette institution, censée être l’instance garante de l’éthique de la coopération agricole. Il nous faut créer un garde-fou contre la dérive des coopératives. Le gouvernement devrait communiquer sa décision très prochainement.

Gilles Carvoyeur

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures