Sécurité

Evence Richard

Prise de fonction : Covid, délinquance et économie, la feuille de route d'Evence Richard

Le 24 août, Evence Richard, préfet du Var, a pris officiellement ses fonctions, une cérémonie marquée par un dépôt de gerbe en présence d'Hubert Falco, maire de Toulon et ancien ministre.

Face à la presse, le nouveau préfet du Var a joué, d'emblée, la carte de la transparence : « Le Var, ce n'est pas forcément le département que je connais le mieux », a-t-il répondu, avec franchise, à la question d'un journaliste. Mais, il a précisé dans la foulée : « Je le connais tout de même un peu pour avoir effectué 4 mois à l'Ecole d'Artillerie, en tant qu'officier car je suis lieutenant-colonel de réserve dans l'Artillerie ».

Mais à part ce stage de 4 mois, le représentant de l’Etat dans le Var ne connait pas vraiment le département. « Je ne sais pas pourquoi le ministre de l'Intérieur et le président de la République m'ont nommé Préfet du Var. Car, les préfets ne choisissent pas leur affectation, ni le lieu, ni l'heure. Ne pas connaître sa destination, cela permet de découvrir de nouveaux territoires, les départements français se ressemblant assez peu les uns les autres ».

Pour autant, le haut fonctionnaire a sans doute été remarqué par les hautes sphères de l'Etat pour son appétence pour les questions de sécurité, problématique très prégnante dans le Var, département marqué par de nombreux règlements de comptes.

Sur sa feuille de route, l'aspect sanitaire avec la Covid-19, même si la situation semble moins impactée dans le Var que dans les départements voisins (Bouches-du-Rhône et Alpes-Maritimes). Autre dossier sur le feu : les conséquences économiques de la crise sanitaire : « Le président de la République veut redonner de l'oxygène à l'économie pour faire faire redémarrer la machine ». Et donc la sécurité, une des attentes fortes de la population. Gérald Darmanin qui a consulté les préfets et les responsables de la sécurité publique (police et gendarmerie) doit annoncer, un plan de travail pour les forces de l'ordre.

 « Finalement, je suis passé par toutes les strates de la fonction publique : administration territoriale, haute fonction publique parisienne, postes plus politiques », notamment quand en 2005 il était Directeur de Cabinet du président de l'Assemblée nationale.

Titularisé préfet en 2009, il a déroulé sa carrière dans plusieurs départements (Meuse, Landes, Loire) et maintenant la boucle est presque bouclée avec sa nomination en tant que préfet du Var, le 26 juillet, sur décision d'Emmanuel Macron.

Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures