Festival International de Piano

Bénédicte Le Moigne : « La culture doit parler à tous les publics »


En misant sur un rendez-vous culturel haut de gamme, au cœur de l'été, la ville du Pradet reste fidèle à une ligne de conduite assumée : que la culture parle à tous les publics.


Et, manifestement, le pari est hautement réussi ! De l'avis de Sébastien Ferrero, directeur artistique, le public était au rendez-vous pour cette 3ème édition du Festival International de Piano qui se tenait au Pradet, mais, en réalité, la 12ème édition car, auparavant, le festival se tenait à Solliès-Pont. Parfois, il a même fallu refuser du monde car la salle était trop petite pour accueillir toutes les personnes ! C'est la preuve que le succès était là, bien réel !

GRANDS NOMS INTERNATIONAUX DE LA MUSIQUE

En migrant vers la belle station balnéaire varoise, le rendez-vous de piano n'a pas perdu une once de son charme.

«Il faut avouer que nous sommes très bien reçus au Pradet. S'il peut voir le jour, c'est parce que nous avons une excellente collaboration avec la ville du Pradet qui nous aide d'un point de vue financier et logistique».

Bénédicte Le Moigne ajoute : «C'est une belle collaboration avec les organisateurs qui nous apportent leur expertise de la musique classique. Ils disposent d'un réseau formidable d'amis parmi lesquels des grands noms internationaux de la musique.

La mairie met la salle de l'Espace des Arts à leur disposition, car elle est reconnue pour ses grandes qualités acoustiques. La ville assure également la communication et la logistique de l’événement».

LA MUSIQUE DOIT PARLER A TOUS

Pourtant, mettre sur pied un festival de piano dans une ville du littoral pouvait s'apparenter aux travaux d'Hercule !

«Pas du tout ! Ce n'est parce que nous sommes dans une station balnéaire qu'il n'existe pas un public pour ce genre de musique. Je reste persuadée que la musique doit parler à tout le monde. D'ailleurs, lors des concerts, il y avait, certes beaucoup de pradétans mais également de nombreux estivants.

Notre objectif, c'est de rendre la musique classique accessible à tous, aux spécialistes comme aux néophytes», insiste le directeur artistique.

L'élue du Pradet reprend : «Tout au long de l'année, nous avons un programme varié au Pradet. Avec ce festival, nous souhaitons toucher un autre public. Nous visons l'excellence en proposant de la belle musique pour que le public soit touché par ces œuvres. Ce festival est un beau cadeau pour le Pradet car on peut vivre ou passer ses vacances au Pradet et écouter de la très belle musique. D'ailleurs, le soir d'un concert de piano, il y avait un bal populaire en ville et chacune des musiques a trouvé son public !

Cela montre que nous pouvons proposer des offres musicales pour tous ».

Dès maintenant, la ville et les organisateurs vous donnent rendez-vous en 2018. Amateurs de musique classique, retenez, dès aujourd'hui, les dates des 10 et 11 février 2018 pour le festival d'hiver Musique à la Cour.

Gilles Carvoyeur

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures