La Valette du Var

La Valette-du-Var

Carole Peytavin, présidente : « Valcoeur veut faire marcher ses salariés ».

 

Pour l'association d'entreprises Valcoeur, implantée sur le territoire de La Valette-du-Var, c'était l'heure de l'assemblée générale annuelle qui s'est tenue en présence de Carole Peytavin, la présidente, Thierry Albertini, le maire, et de nombreux chefs d'entreprise.

Communauté des entreprises unies et responsables de la Valette-du-Var, l'association Valcoeur est fière de son parcours au terme de trois années d'existence, tandis que son action est saluée par les quelque 600 entreprises présentes sur la zone d'activités.

UNE ASSOCIATION STRUCTUREE

En introduction à l'assemblée, Carole Peytavin a rappelé les objectifs : « L'association avance en se structurant, notamment pour obtenir des moyens supplémentaires. Nous avons mis en place la base et nous restons fixés sur nos objectifs : créer du lien, apporter une entre-aide, rester l'interlocuteur de TPM et de la Ville ».

La présidente a détaillé les raisons de sa satisfaction : « Avec énergie et compétences, nos bénévoles ont obtenu des résultats, malgré nos faibles moyens ! Nous avons identifié les grands axes de nos actions. Maintenant, l'objectif est de tendre vers une association reconnue en développant, notamment, le partenariat avec les entreprises de la zone ».

Détaillant ses préoccupations, Carole Peytavin a ajouté : « Actuellement, nous demandons l'installation d'une boite aux lettres sur le secteur de Valgora, ce qui apporterait un confort aux chefs d'entreprise. Nous réfléchissons également à un plan de déplacement. Ainsi, Grand Var a sélectionné un bureau d'études pour identifier les points noirs de la zone en termes de circulation ».

En effet, par ricochet, la zone de Valcoeur subit les conséquences de cet engorgement routier quasi-permanent.

« Dans le même état d'esprit, nous espérons beaucoup de l'élargissement de l'A57 qui améliorera grandement la circulation au niveau de l'échangeur de La Bigue. En nous associant avec les autres zones d'activités (Grand Var, Avenue 83 et AFUZI), nous souhaitons créer un collectif pour parler d'une seule voix, avec l'objectif de mieux gérer les déplacements et en prenant en compte les enjeux de sécurité et d'environnement », a plaidé la présidente de Valcoeur. 

FACILITER LA MARCHE A PIED

Ainsi, l’association milite pour un déplacement de la marche à travers la zone, en remplacement de la voiture pour les petites distances. « Nous souhaitons valoriser la marche, notamment à l'occasion de la pause méridienne en favorisant des linéaires agréables. Nous avons déjà testé une boucle et cela nous conforte dans notre projet puisque les temps de parcours sont réduits en marchant. Et, puis, on est plus efficace dans une entreprise quand on marche, toutes les études le prouvent », ajoutait Carole Peytavin.

Cette idée du développement de la marche est soutenue avec vigueur par Thierry Albertini. Par ailleurs, le maire a apporté quelques précisions sur les aménagements routiers qui seront réalisés : « VINCI travaille à la mise en place d'une sortie autoroutière au niveau de la station-service. La bretelle longerait l'autoroute en passant derrière IKEA. De son côté, la ville travaille sur la partie AVENUE 83 pour trouver une solution pour fluidifier le trafic. Aujourd'hui, cette zone est un entonnoir et quand on circule en voiture, on a du mal à en sortir. Maintenant, la question de la circulation de l'AVENUE 83 est posée tout comme le doublement de la route en direction du Thouars. Enfin, côté CHARLEMAGNE, l'entrée de l'autoroute va être élargie ».

Gilles CARVOYEUR

 

UN PASSAGE EN DOUCEUR VERS LA METROPOLE

Thierry Albertini a rappelé quelles étaient les compétences de la Métropole en matière économique. Il a également expliqué quel était l'impact de la transformation de l'ex communauté d'agglomération en métropole. Il a, enfin, évoqué le rôle du SITTOMAT, en ce qui concerne le transport, le traitement des déchets industriels, la collecte sélective, le tri des emballages recyclables. Au final, il n'y a pas de grands changements pour les administrés. Il existe d'ailleurs une antenne de la Métropole, à La Valette. Seule modification en perspective, l'agrandissement probable de la Métropole à la communauté de communes de la Vallée du Gapeau et à la communauté d'agglomération de Sud-Sainte-Baume, mais après les élections municipales de 2020.

 

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures