La Valette du Var

la-valette-du-var

Thierry Albertini : « Pas que de simples idées, mais des réalisations » !


Pour le maire de La Valette-du-Var, « une bonne idée ne sert que si elle est mise en œuvre » ! Bref, de la parole aux actes, il n'y a qu'un pas. Et, l'élu le démontre avec brio !

Le premier magistrat, conseiller métropolitain de Toulon Provence Méditerranée, s'explique sur son action politique : « Quand nous parlons de mettre plus de vert en ville, nous le faisons avec les Pentes du Coudon, la Coulée verte et la végétalisation de la place Jaurès. Quand nous proposons de réveiller le centre-ville, nous prenons les décisions ad hoc : des manifestations comme Cuisines du Sud qui associent les commerçants et attirent le public, la préemption commerciale pour aider à de nouvelles implantations, l’ouverture des parkings en soirée pour ajouter un atout indéniable ».

DE LA VERDURE SUR LA PLACE JEAN JAURES

Le 27 avril, lors de l'inauguration de l'aménagement paysager de la place Jean Jaurès, les Valettoises et Valettois ont pu se rendre compte, par eux-mêmes, de la pertinence de cette action volontariste. Un instant officiel au cours duquel nous avons noté la présence de Philippe Vitel, vice-président de la Région, et Jacques Couture.

Pour l'instant, la ville a installé 15 bacs contenant des arbres et, dès l'an prochain, d'autres bacs vont s'ajouter sur la place pour gommer définitivement cet aspect trop minéral décrié par de nombreux habitants.

« L'an prochain, nous allons créer des îlots de verdure au centre de la place, qui seront amovibles, c'est à dire que nous pourrons les déplacer en fonction des animations organisées sur la place Jean Jaurès ».

RENDEZ-VOUS LE 21 JUIN

Le maire donne d'ores et déjà rendez-vous aux Valettois pour le 21 juin, le jour de la fête de la musique, pour les guinguettes du vendredi soir et le 20 juillet pour la fête de la Sainte-Madeleine, la patronne des jardiniers de la ville. Avec au programme le groupe AIOLI d'Yves Pujol !
Pour le maire, conseiller départemental du Var : « Rien n’est plus facile que de brandir le catalogue des belles intentions ! Mais l’action requiert plus de constance, de travail, de conciliation et d’imagination. Le budget que nous avons voté en avril témoigne de cette mise en actes : la Maison de la petite enfance qui s’élève, le Parc de la Baume qui se dessine et le groupe scolaire Jean d’Ormesson qui organise son financement et va produire un cadre éducatif performant pour les décennies à venir. Si gouverner c’est prévoir, tout élu se doit aussi d’agir dans la pleine mesure de ses moyens ».


Photos Gilles CARVOYEUR

 

 

 

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures