Le Pradet : Saison culturelle

Bérénice Bonnal : « Une saison culturelle dans l’air du temps » !

Elue en charge de la culture depuis juin dernier, Bérénice Bonnal aimerait que chaque année soit dédiée à un pays ou un continent, participant ainsi à l'éveil aux arts culturels des autres pays…

Bérénice Bonnal répond aux questions de La Gazette du Var.

Qu’en est-il de la programmation de l’année ?

Bérénice BONNAL. Je l’ai prise à la moitié du chemin parcouru par Bénédicte Lemoigne et je suis parfaitement en phase avec le travail déjà effectué. J’ai pu mettre ma patte sur la forme, dans la conception de la plaquette où l’on voit deux visages liés mais dos à dos. C’est un visuel qui fait allusion à la situation sanitaire, un appel à se retrouver à travers un programme culturel pluridisciplinaire et très actuel. Il y a de l’inédit et de l’innovant, notamment Alex Jaffray avec son one-man show musical ‘Le Son d’Alex’. Et ces deux linguistes belges qui analysent la langue française dans ‘La convivialité, la faute de l’orthographe’, un spectacle qui fait fureur en ce moment. Du théâtre jeune public, avec le Pôle comme ‘Le petit garçon qui avait mangé trop d’olives’ simultanément en français et en langue des signes ! C’est l’histoire d’une fille qui s’occupe de son père sourd dans une société non adaptée au handicap. Et, en avril, le festival Equinoxe qui va s’imprégner de tous les lieux culturels avec arts de rue, théâtre, danse, etc.

Quels sont vos défis à venir ?

BB. Celui de définir une politique culturelle intergénérationnelle au pôle culturel et de trouver un lien entre médiathèque, ludothèque et conservatoire. J’aimerais également mettre le projecteur sur la galerie Cravéro pour lui donner une autre dimension.

Quel pourrait être votre signe distinctif en tant qu’élue à la culture ?

BB. Ma mère était professeur de lettres et je suis issue d’une famille d’artistes et d’écrivains. J’ai donc baigné dans la littérature et le théâtre depuis petite. Aujourd’hui, en tant qu’hôtesse de l’air, ma vie est colorée par le voyage et c’est la touche que j’aimerais apporter. Je trouve par exemple que la culture japonaise est d’une extrême richesse et je me verrais bien proposer une semaine d’expositions et d’activités autour du Japon par le biais des arts. Chaque année serait dédiée à un pays ou un continent. J’aimerais participer à éveiller aux arts culturels des autres pays, ouvrir à une certaine curiosité, celle du voyage…

Propos recueillis par Laetitia CECCALDI

A L 'ESPACE DES ARTS...

Vendredi 16 octobre à 20h30

Soul Jazz

pradet culture 2

Française et Sénégalaise, chanteuse sensible à la voix puissante et profonde, Awa Ly a travaillé avec des artistes de renommée comme Arthur H. L’ambiance de fond de son spectacle est « tribale, mystérieuse et mystique » et se pare de tonalités blues et de folk acoustique.

Vendredi 6 novembre à 20h30

Théâtre classique et vaudeville

Le Dindon d’après l’œuvre de Georges Feydeau avec la Compagnie Viva : « mise en scène explosive, férocement moderne, joyeux et décapant... »

Mercredi 18 novembre à 18h

Ciné-concert

Les trois Ages de Buster Keaton dans le cadre du FIME (gratuit sur réservation). Mise en musique d’un film muet assurée par quatre jeunes pianistes, élèves du conservatoire TPM et de l’IESM, avec le concours de Jean-François Zygel.

 

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures