Actualités

Sapeurs-pompiers du Var

L'adieu aux armes du Contrôleur Général Eric Martin.


Le 28 juin, à Draguignan, c'était l'adieu aux armes du Contrôleur Général Eric Martin, chef du corps départemental des Sapeurs-Pompiers du Var.

Lors de sa carrière, le Contrôleur Général a mené de nombreuses missions et des voyages d'études à l'étranger, notamment lors des feux de forêts en Croatie en 1998. « Ainsi, j'ai participé à des échanges avec les sapeurs-pompiers de la Finlande (1995) et de la Suède (1996) et suivi un séminaire en Grèce pour les feux de forêt, la même année. J'ai, également, participé à l'encadrement de stages en Espagne en 1997 et au Portugal en 2000 sur la question des feux de forêts. Et, en décembre 2005, j'ai effectué un déplacement en Algérie avec le Directeur de la Sécurité Civile, puis, suivi un stage d’évaluateur européen à Hambourg, en octobre 2007 », raconte le Contrôleur Général.

DE NOMBREUSES ACTIONS DE FORMATION

En termes de responsabilités, le Contrôleur Général Marin a mené beaucoup d'actions au niveau de la formation.
« Par exemple, en Lozère, j'ai mis en place l'école nationale du GRIMP et la formation des unités de sécurité civile à la lutte contre les feux de forêts. A Valabre, j'étais chargé de la modernisation de la formation à la lutte contre les feux de forêts en introduisant la simulation informatique dans le cursus de formation. Responsable de la mission "Vulcain", j'étais chargé de faire des propositions dans l'organisation de la lutte contre les feux de forêts et de la formation, en vertu de l'arrêté du 6 septembre 2001 », rappelle encore le chef des pompiers du Var, à l'heure de sa retraite.

DE NOMBREUX FAITS D'ARME

Au niveau des actions conduites au niveau opérationnel, il a participé à de nombreuses opérations de secours et de lutte en tant que commandant des opérations de secours. En effet, le Contrôleur Général a cumulé de nombreux faits d'arme durant sa carrière de sapeurs-pompiers. Il nous rappelle les principaux événements qui ont marqué sa carrière : « En Eure-et-Loir, j'ai déclenché le plan rouge, mis en place lors de l’accident du 1er janvier 1990 et impliquant plus de 100 blessés sur l’autoroute A11, ainsi que lors de la destruction partielle de la toiture de la cathédrale de Chartres, lors de la tempête de 1989 ».
Il poursuit : « En Lozère, j'ai commandé beaucoup d'opérations de secours lors de feux de forêts. J'ai créé un CODIS informatisé pour le traitement des appels (mise en service en 1992). En tant que chef de la cellule secours-sauvetage, je suis intervenu lors du plan ORSEC, suite aux inondations centennales de 1994 du Tarn (septembre) et du Lot (octobre). Enfin, j'étais commandant des opérations de secours lors de l’accident d’un camion d’hydrocarbures ayant entraîné la pollution du Tarn ».
Enfin, on se souvient de ses interventions dans le Var, lors de la campagne feux de forêts 2003, en charge de la coordination de nombreuses opérations, de la centralisation de l’alerte (SCALA) et lors des inondations 2010 et 2011 et 2014. Enfin, pour la campagne feux de forêts de 2017 qui a touché les communes de La Londe-les-Maures, Bormes-les-Mimosas et La Croix-Valmer.

Photo Jean-Marie MASSIMO

Né en 1955 à Saint-Étienne (Loire), Eric Jean-Pierre Martin a suivi de nombreuses formations et obtenu de nombreux diplômes. Après des études secondaires au lycée Claude Fauriel de Saint-Étienne et des études universitaires à l'UER de Sciences de Saint-Étienne, il décroche un DEUG sciences mathématiques – physiques, option chimie en juin 1975 puis une maîtrise de Sciences et technique techniques physiques et instrumentation en juin 1977. En tant que sapeur-pompier professionnel, il a connu de nombreux services et affectations. Capitaine, adjoint technique au SDIS de Lozère le 15 janvier 1981, puis capitaine au CSP de Montluçon (Allier), le 1er février 1982 et, enfin, commandant, chef du CSP Chartres (Eure et Loir), le 1er janvier 1988. Il revient en Lozère, affecté au DDSIS le 1er août 1990, puis devient directeur du CIFSC Valabre, le 1er janvier 1995 et, enfin, il est nommé au DDSIS du Var le 5 octobre 2002. Durant les vacances scolaires (1972 à 1977), il travaille comme facteur auxiliaire à la Poste et effectue son Service national dans la gendarmerie (contingent 77/10), il occupe le poste de maître auxiliaire en sciences physiques (années scolaires 78/79, 79/80, 80/81), puis obtient un certificat d’aptitude à la conduite des engins à moteur (moto, VL, PL) en 1980. Il possède, également, le Brevet d’état d’éducateur sportif 1er degré, spécialité Karaté (1985).
Formateur à l’École nationale de Police de Clermont-Ferrand en 1994, il était également auditeur de la session régionale PACA de l'IHESI en 1998-1999.
Il est marié depuis le 22 juin 1985 et a 3 filles.

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures