Sport, Toulon

Toulon

Jérôme Navarro : « Une belle aventure humaine et sportive »


En terminant 157ème (avec un temps de 58 minutes) de la Montée Pédestre du Faron (8,31 km), Jérôme Navarro, le président du Téléphérique de Toulon, a mis tout son cœur et ses tripes. Un bel exploit personnel à suivre !
La Montée Pédestre du Faron est une course sur route mythique, sans doute la plus ancienne de Toulon.
Une chose est sûre : Pour grimper les pentes du Faron, il ne fallait manquer ni de force ni de courage. Car, l'épreuve est particulièrement difficile et appréciée des meilleurs coureurs de fond. Au bout des 8,31 km d'efforts et de sueur, Jérôme Navarro ne pouvait cacher sa satisfaction : « J'ai participé à cette 43ème édition, avec beaucoup de fierté en tant que toulonnais, responsable de la REDIF et du Faron depuis plus de 17 ans, et élu de la ville de Toulon ».
Il ajoutait à l'issue de la course : « J'avais déjà participé à la 34ème édition en 1 heure et 16 minutes en 2009 et en 2010 en 1 heure et 8 minutes. A l'époque, c'était une course de 12 km, avec une partie en ville, côté préfecture, la corniche du Faron et la montée classique, la plus dure à mon avis. Puis, j'ai arrêté pendant quelques années, à cause d'une double tendinite au talon d'Achille.
Cette année, je n'avais pas d’entraînement spécifique en côte. C'est pourquoi, je m'étais fixé un objectif raisonnable en essayant de ne pas marcher sur l'ensemble de la distance. Mon but : être proche de l'heure de course. En finissant en 58 minutes, soit 157ème sur 248 coureurs, j'étais satisfait, le contrat était rempli ».


SE TESTER PHYSIQUEMENT
L'élu de Toulon racontait encore : « Pour moi, l'objectif était surtout de me tester physiquement car, je reprenais la course à pied depuis peu. Lancé dans un vie trépidante entre mon travail chez INTERFACE, la présidence de la REDIF et ma fonction d'élu à la mairie, les journées ne sont jamais assez longues. Donc, il me faut trouver du temps pour conserver une bonne hygiène de vie, et j'y parviens grâce à la pratique d'une activité sportive ».
Pour mieux se préparer à ce défi personnel, le maire adjoint de Toulon s'est contraint à courir tard le soir. « L'avantage avec la course à pied, c'est que sa pratique nécessite peu de logistique et peut se dérouler dès qu'on a un moment de libre ! Un short et de bonnes basket et c'est parti ! C'est un sport qui fait un bien fou, non seulement dans le corps mais aussi dans l'esprit, en nous faisant oublier tous nos tracas de la vie courante», assurait le président du Téléphérique.

UNE BELLE AVENTURE HUMAINE
Il ajoutait : « J'étais avec 4 amis entrepreneurs toulonnais, inscrits à la Jeune Chambre Économique ou au BNI. Ce fut une belle aventure humaine et sportive pour nous tous.
Le temps était superbe ! Seul regret : Le vent trop fort n'a pas permis l'ouverture du téléphérique qui aurait permis de redescendre les coureurs après leurs efforts remarquables. Dans le cadre de cet événement et de ses animations d'avril (poissons d'avril), la REDIF avait mis une borne à SELFIE gratuite pour que les coureurs puissent emporter un souvenir de leur exploit sportif. Que cela soit en balade, en randonnée, en trail, en vélo, en téléphérique, en visite touristique, on ne se lasse jamais de découvrir et redécouvrir notre belle et exceptionnelle montagne qu'est le Faron ».


Photos Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

ADIM EDITIONS 2972 Route de Saint-Honoré

83250 La Londe les Maures