Projet innovant d'habitat inclusif

Début mars, Thierry Albertini, maire, Maïlys Cantzler, fondatrice d'Homnia, et Eric Jacquet, architecte (Conceptic - Ingénierie) ont présenté un projet innovant d'habitat inclusif qui devrait voir le jour d'ici quelques mois sur le territoire communal.

Ce projet concerne la construction d'un espace de 340 m² en rez-de-chaussée, dédié à une collocation en résidence sociale pour cinq adultes en situation de handicap.

« La Valette a choisi d'incarner cette démarche innovante et porteuse de valeurs humaines fortes : le partage, l'entraide, la tolérance seront au cœur de cet habitat tourné vers l'extérieur et la mairie accompagnera les futurs locataires », prévient, d'emblée, Thierry Albertini, très sensible à ces valeurs puisqu'il a travaillé de longues années avec des personnes porteuses de handicap en tant que kinésithérapeute. De plus, son épouse a longtemps dirigé « Le Poséidon », l'ESAT de la Seyne-sur-Mer.

NOMBREUSES INTERROGATIONS

Pourtant, cette construction de logements a suscité de nombreuses questions de la part des Valettois et Valettoises, interrogations auxquelles souhaitait répondre le maire en coupant court à certaines rumeurs : « L’offre d’habitat inclusif peut désigner un bâtiment collectif, dédié à des personnes handicapées ou bien des logements regroupés sur un même site soit de manière contiguë, soit dans un périmètre restreint. Elle peut viser une maison ou un appartement permettant la cohabitation entre personnes handicapées dans un schéma de colocation. Ces réalisations développent des dispositifs d’accompagnement à la vie sociale spécifiques et non médicalisés. Solidarité collective et autonomie de décision caractérisent ainsi ces nouvelles formes d’habitat. En clair, ce n'est pas un simple permis de construire que la Ville a délivré ».

INSERTION ACTIVE

Ici, le terrain est porté par l'EPF sur lequel les concepteurs vont bâtir un projet équilibré, intitulé « Le Club des Six » auquel participe la Ville.

« A La Valette, on va reproduire un projet qui a été mis en place à La Croix-Valmer », explique le maire.

Fondatrice du projet dès 2014, Maïlys Cantzler explique la démarche du groupement solidaire Homnia : « Les membres développent une solution d’inclusion sociale par la création de lieux de vie innovants et solidaires au sein de la cité. « Le Club des Six » s’adresse à un public adulte en situation de handicap et en recherche d’un projet de vie individuel et collectif au sein d’un logement différent du domicile familial ou de l’établissement d’accueil. Au sein du logement, les colocataires partagent les espaces de vie ainsi que les services d’aide humaine ».

Ainsi, au sein des communautés se met en place une cohabitation fondée sur des valeurs d’acceptation de la différence, d’entre-aide et de solidarité, permettant à chacun de trouver sa place au cœur des communes partenaires.

« Ensemble, ils vont générer de l’entre-aide et de la solidarité et participer à l’inclusion de chacun au cœur des communes partenaires », conclut, optimiste, la jeune femme.

Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures