Actualités, La Valette du Var

Priorités 2022

Pour une ville agréable à vivre, Thierry Albertini maintient son cap

Sécurité, proximité et convivialité restent les priorités de Thierry Albertini, le maire de La Valette-du-Var.

En cette année 2022, le premier magistrat affiche toujours une volonté et un amour sans faille pour sa ville. Mais, pour le maire, la sécurité est un élément primordial pour qu'une ville soit agréable à vivre. Tout en prenant en compte les problématiques environnementales, notamment grâce à l'opération « Un arbre, un enfant ».

Thierry ALBERTINI répond aux questions de La Gazette du Var.

Vous avez décidé de placer la sécurité au premier plan, notamment en cette période de crise ?

Thierry ALBERTINI. En effet, l’année 2021 s’est écoulée comme 2022 sur fond d’épidémie de Covid-19. Mais, nous n’avons pas baissé les bras et nous avons accompli de nombreuses réalisations et manifestations dans le seul but d’améliorer le bien-être et le cadre de vie des Valettois. La sécurité est, en effet, un élément primordial pour une ville agréable.

La Valette a d’ailleurs été mise à l’honneur pour l’excellence de sa préparation à la gestion des risques et des crises, obtenant le label national « Résilience France Collectivités ».

Pour mieux protéger la population, nous continuons l’action que j’ai initiée dès 2018. Après la pose de 23 caméras de vidéo protection, nous entamons la deuxième phase du projet. Nous comptons, aujourd’hui, 20 policiers municipaux avec un équipement moderne et adapté. Pour sécuriser les automobilistes, deux-roues et piétons, nous avons acquis un cinémomètre permettant de réguler la vitesse en ville et dans tous les quartiers, et tout récemment deux motos ont été acquis par la police municipale.

Pour la sécurité des enfants, nous avons équipé les écoles d’alarmes anti-intrusion et de détecteurs de CO2 dans toutes les classes, crèches et centres aérés.

La sécurité passe aussi par la protection de l’environnement et la salubrité. Nous avons planté 420 arbres grâce à l’opération « Un arbre, un enfant », donnant, ainsi, encore plus de verdure dans notre ville qui compte déjà plus de 6 000 arbres d’alignement, tout en continuant de créer des pistes cyclables, de multiplier les bornes de recharge électrique et d’équiper notre éclairage public de leds à basse consommation. Nous avons érigé des pigeonniers contraceptifs pour réguler la faune avicole, véritable enjeu écologique et sanitaire, sans oublier l’aide à l’association qui s’occupe des chats de notre cité.

La Valette affiche un visage de grande ville avec un cœur de village ?

TA. En effet, que l’on soit Valettois d’adoption, de souche ou nouvel arrivant, notre ville, à travers son histoire, son âme, sa douceur de vivre, nous réunit par un lien collectif profond et indéfinissable. Que l’on soit sur une place publique ou dans un jardin, à la terrasse d’un bar ou d’un restaurant, dans un commerce ou sur un chemin de balade, notre légende commune nous associe au Cœur de La Valette.

Redonner à La Valette une âme de village où chacun retrouve le plaisir de flâner dans son centre-ville. Développer un esprit d’appartenance et de solidarité en s’appuyant sur notre histoire, en développant des projets innovants et en donnant aux associations les moyens d’exister. C’est cet état d’esprit qui m’anime.

C’est ainsi que nous avons maintenu le Festival des associations pour que chacun participe à la vie de la cité et rencontre les associations, forces vives de la ville. Elles ont mis notre ville à l’honneur et je les remercie et les encourage pour leur participation active. Ces associations sont le lien essentiel qui relie les Valettois dans un élan de solidarité et un esprit d’équipe que je m’efforce d’animer et pérenniser.

Pour toujours plus de proximité avec nos jeunes, nous avons réalisé un City stade jouxtant le parc des sports Vallis Laëta dans le quartier sud. Le Conseil Municipal des Enfants a été renouvelé et ils ont participé à de nombreux ateliers pour améliorer le vivre ensemble. Nous avons aussi créé le Conseil des Sages qui nous apporte leur expérience et leur savoir pour améliorer les projets de la ville. Nous continuons en fonction de la situation sanitaire à nous réunir dans tous les quartiers pour être à l’écoute et agir sur le terrain. Nous avons créé un marché de producteurs le samedi matin très prisé des Valettois et plus encore, nous avons mis en place un marché le mercredi matin dans le quartier de La Coupiane. Avec le marché du lundi, la ville compte donc, 3 marchés hebdomadaires.

Comme en 2020, nous avons à nouveau aidé les commerçants du Cœur de ville pendant les périodes difficiles de 2021. Commerçants, que je remercie vivement pour leur dynamisme, leur ténacité et leur inventivité pour faire battre notre Cœur de ville. Je remercie aussi les Valettois qui fréquentent nombreux notre centre-ville et lui donnent force et vigueur et l’encouragent à toujours aller de l’avant. Les familles valettoises ont bénéficié durant l’année 2021 d’une baisse des tarifs de cantine, d’allongement de créneaux horaires de l’accueil périscolaires, d’une restauration dans les écoles et dans les crèches à base de Bio, de produits labellisés et fait maison pour le bien-être de nos enfants. Et j’en oublie …

Garder l’esprit de convivialité en cette période est un défi ?

TA. Se rencontrer en toute convivialité, sans crainte, nous manque car à La Valette la convivialité n’est pas un vain mot. C’est une réalité connue que nous avons pu néanmoins préserver cet été. Le vivre ensemble qui a été éprouvé par la pandémie, a retrouvé vie chaque fois que la situation sanitaire l’a permis. En particulier cet été, où nous avons pu, sous certaines conditions, offrir des spectacles, des guinguettes, des concerts à Baudouvin. Nous avons pu maintenir la 3ème édition de Cuisines du Sud, une manifestation de qualité qui a permis à nos commerçants de briller par leur savoir-faire et aux Valettois de découvrir, redécouvrir leur ville et d'être fiers d’être Valettois. Enfin, l’année s’est terminée avec les festivités de Noël, tournées vers la famille pour le bonheur des petits et des grands.

Vous avez annoncé de nombreuses réalisations et projets. Qu’en est-il ?

TA. Le travail du quotidien ne nous a pas empêché de poursuivre nos grands projets. Deux écoles provisoires, une sur la place de Gaulle et une à l’école Anatole France se sont installées. Les travaux de reconstruction des écoles ont commencé comme prévu avec la pose de la première pierre des écoles du futur au centre-ville. Les travaux vont bon train et les écoles primaires du centre ainsi que leur cantine et la salle polyvalente seront livrées au début du premier trimestre 2023. Les études des pentes du Coudon et de la renaturation de la 9ème DIC se poursuivent. Les travaux du futur poste de police municipale ont commencé. Il sera livré dans le courant de l’année. Les fouilles archéologiques de l’église Saint-Jean sont faites. Elles ont d’ailleurs révélé un indice sur l’histoire de notre cité qui bouleverse nos connaissances des origines. En effet, Saint-Jean l’évangéliste puis Bourg de Valé et enfin La Valette apparaissait en l’an 800. Or, les ossements, les poteries et un mur enfoui qui ont été découverts sont datés du 4ème siècle, donc bien antérieurs. L’histoire de La Valette n’est pas figée, elle nous étonne encore !

Nous poursuivons la réhabilitation des bâtiments communaux et en particulier en 2022, une réflexion importante et globale de l’espace Albert Camus sera réalisée.  

Photo PRESSE AGENCE.

Imprimer