Actualités

Vie de senior à Cavalaire

Philippe Leonelli : « Nos anciens sont la mémoire de notre ville »

Cette année, 1 250 seniors de Cavalaire ont été choyés par la Ville à l'occasion des fêtes de fin d'année.

Tout d'abord, la Ville a invité environ 250 seniors à partager un moment de convivialité à la salle des fêtes, avec au programme un déjeuner, un spectacle et des petits cadeaux. Et, pour ceux qui n’avaient pu venir, la Ville leur a offert un magnifique colis de Noël.

Pour Philippe Leonelli, le premier magistrat, il est important de prendre soins des anciens : « Nos anciens sont la mémoire de notre ville et c'est pourquoi on s'en occupe » !

colis anciens3

VOLONTE MUNICIPALE

Le maire ajoute : « Chaque année, au moment des fêtes de Noël, on organise un moment d'échanges pour que les seniors puissent passer un bon moment ensemble et nous parler de leurs éventuelles doléances. On sait que parfois c'est difficile pour eux à cette période et qu'on s'isole quand on vieillit. Mais, on ne les oublie pas. Toute l'année, on organise des événements à leur intention, des thés dansants, des ateliers mémoire et des séances sport-santé. C'est une volonté municipale qui m'est chère et à laquelle je tiens beaucoup ».

Pour prendre soin des personnes âgées de la commune, la Ville compte sur le CCAS, qui regroupe 9 employées à l’année, et 2 contractuelles assurant les remplacements des congés.

« Le personnel du CCAS se déplace au domicile des personnes âgées et handicapées pour accomplir des travaux ménagers, courses, cuisine, petites démarches administratives et accompagnement de la personne âgée ou handicapée », explique encore le maire.

Pour pouvoir bénéficier de ce service, les personnes âgées doivent être retraitées d’une caisse ayant passé une convention avec le CCAS ou relever de l’aide sociale ou bénéficier d’une prise en charge du Conseil Départemental au titre de l’APA ou d’une mutuelle, ou payer une participation financière selon leurs revenus annuels.

Actuellement, une centaine de personnes ont une aide à domicile du CCAS. Le CCAS a obtenu l’agrément qualité de la Direction Départementale du Travail et de l’Emploi en 1999, et son renouvellement en janvier 2012 par le DIRECCTE. Il est autorisé par le Conseil Départemental jusqu'en 2027. Le Département met à disposition de la commune deux travailleurs sociaux, 4 demies-journées par semaine pour assurer le suivi des personnes âgées de moins de 60 ans.

Photos Olivier BAUDRY.

A NOTER...

Un écrivain public reçoit également les usagers afin de les aider dans leurs démarches administratives. Il instruit les demandes de RSA, les dossiers d’aide sociale, etc. Il reçoit sur rendez-vous au centre social.

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B

83250 La Londe les Maures