Tourisme

Destination France

François de Canson : "Le CRT se mobilise pour la destination France" !

Forts du succès de l'édition 2021, Atout France et les organismes régionaux partenaires de la campagne de reconquête des marchés européens poursuivent leur mobilisation en 2022 pour accélérer le retour des touristes !

De nombreuses entreprises du secteur sont à leurs côtés pour amplifier l'impact de la campagne #ExploreFrance 2022 et positionner la France comme la destination idéale pour voyager à nouveau, en profitant d'un tourisme plus durable.

Sur le terrain, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur (CRT) se mobilise pour la destination France aux côtés d’Atout France.

AVANCER EFFICACEMENT

François de Canson, président du CRT, explique la stratégie de la Région : « Nous avons développé en région de très belles habitudes de travail collectif, avec nos partenaires des Départements, des Métropoles et des principales Villes. Plus que jamais, l’union fait la force. Nous l’avons expérimenté au travers des campagnes #OnaTousBesoinDuSud, menées dès le début de la crise sanitaire sur le marché français puis pour relancer les marchés européens, dès 2021. La gouvernance mise en place depuis plusieurs années autour de nos 3 destinations monde Provence, Alpes du Sud et Côte d’Azur, l’agilité dont nous faisons preuve pour coller au plus près des aléas conjoncturels, la confiance mutuelle qui nous unit, sont des ingrédients essentiels pour avancer efficacement, au bénéfice de toute l’économie touristique de la région. La force du collectif, encore une fois, pour une campagne paneuropéenne qui dépassera cette année les 10 millions d’€ ! Chacun dans sa ligne, chacun dans son rôle, la France a été le plus résilient de tous les pays européens face à cette crise ».

Dans un contexte international tendu et alors que la situation sanitaire reste fragile, les professionnels du tourisme français se mobilisent donc pour relancer une activité fortement impactée depuis deux ans par la crise sanitaire et économique.

« La fréquentation internationale de la destination a connu une chute significative, même si la France a mieux résisté que certains de ses concurrents. L’année 2021 s’est soldée par une augmentation de la part de marché de la France, en termes de recettes touristiques, comparativement aux autres pays de l’Union européenne. Cette part, qui s’établissait à environ 15% en moyenne annuelle depuis 5 ans, est passée à 18,1% à la fin du troisième trimestre 2021, la France étant devenue, pendant la pandémie, la 1ère destination européenne en termes de recettes internationales », détaille François de Canson.

Ainsi, les visiteurs européens ont été les premiers à revenir en France en 2021, au sein du visitorat international, et ce retour se confirme mois après mois. Ainsi encore, les dépenses des 7 principaux marchés européens étudiés par la Banque de France ont récupéré +24% entre 2020 et 2021. Des touristes européens qui ont pu découvrir ou redécouvrir la France et son art de vivre, sa culture, ses paysages multiples mais également une offre renouvelée, répondant à leurs aspirations croissantes en matière de tourisme durable.

« En Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’Europe représente 80 % de la clientèle étrangère. La crise sanitaire a fortement ralenti le tourisme international mais le retour des marchés européens a été très remarqué en 2021 avec de belles progressions par rapport à 2020, en particulier les Allemands (+ 36 %), les Suisses (+ 43 %), les Belges (+ 33 %) ou encore les Néerlandais (+ 32 %). La France et la région Sud bénéficient d’importants bassins de population de proximité et c’est une chance pour la relance de l’économie touristique, (13 % du PIB de la région Sud, 143 000 emplois, près de 20 milliards de consommation touristique) », constate, avec satisfaction, le président du CRT.

RECONQUETE

Dans un contexte de reprise ultra-concurrentiel, dicté par l’actualité géopolitique et sanitaire, le Comité Régional de Tourisme axe sa stratégie en véhiculant une image accueillante et rassurante de la destination France. C’est pourquoi Atout France, les 13 organismes régionaux de tourisme ainsi que de nombreuses entreprises du secteur se mobilisent autour d’une campagne de reconquête des voyageurs européens.
« Le besoin de convivialité, de ressourcement, de retour à l’essentiel qui s’est exprimé suite à la crise constituera l’axe de communication central de la campagne #ExploreFrance 2022.
Ce parti pris se traduit par la valorisation d’expériences de séjours innovantes en matière de slow tourisme, d’art de vivre à la française et de convivialité, de découverte des espaces naturels, du patrimoine et des savoir-faire. Plus encore que lors de la campagne 2021, les efforts des professionnels français pour proposer une offre touristique durable, seront mis en avant », insiste François de Canson.

Concrètement, cette campagne cible 10 marchés de proximité (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, Suisse, Pays-Bas, Italie, Espagne, Danemark, Suède et Autriche). Les visiteurs de ces 10 marchés ont représenté environ 42 millions d’arrivées en 2021. L'Allemagne, la Belgique et le Royaume-Uni sont en tête.

A NOTER...

Les nouveautés de la campagne 2022 :

• Un positionnement encore plus affirmé sur le tourisme durable.
• Encore plus d’offres de séjours avec davantage de partenaires privés qui accompagneront la dynamique, et notamment des OTA.
• Une mise en valeur accentuée des traits fondamentaux de la destination France et notamment de son art de vivre.

ENCADRE

La campagne à destination du grand public est constituée de 3 volets :

Le premier volet prend la forme d’une campagne d’image visant à apporter une visibilité d’ensemble à la destination France. Elle permet d’inspirer les touristes en leur suggérant de nouvelles propositions de lieux de séjours et d’expériences en phase avec leurs aspirations. Ce premier volet a été lancé début avril.
Le volet 2 permet aux Comités régionaux de tourisme / Agences d’Attractivité / Agences de tourisme qui le souhaitent de capitaliser sur le volet 1 en le complétant par une communication additionnelle, valorisant leur destination sur les marchés identifiés. Cette année, cette démarche est ouverte aux organismes infrarégionaux qui accompagnent cette dynamique.
Enfin, le volet 3, mené en partenariat avec des entreprises privées, dont des acteurs du transport et de la distribution, vise à déclencher la réservation de séjours en valorisant des produits prêts à la vente (vol + hébergement ou autres combinaisons).

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures