Economie

Plongée Sous-marine

Au 23ème Salon international de la plongée sous-marine, plus de 70 000 visiteurs et 1 000 baptêmes de plongée !

Après l’année blanche imposée par la pandémie, puis un report en raison des contraintes sanitaires, les acteurs du Salon de la Plongée ont mis les bouchées doubles en proposant une édition en mars, tel un avant-goût d’un printemps qui chante.

Du 11 au 14 mars, 520 exposants, dont 45% de province et 15 % de l’étranger, ont reçu près de 70 000 visiteurs, venus découvrir les destinations paradisiaques de la plongée. Avec 200 conférences et animations, plus de 1 000 baptêmes de plongée dans la piscine géante, le rendez-vous des professionnels et des passionnés de la grande bleue fédérant de belles initiatives, a confirmé sa vocation pédagogique et son soutien à la science. Créatrice et présidente du Salon, Hélène de Tayrac-Senik s'est réjouie de l’esprit, combatif et solidaire, des partenaires, qui ont relevé le défi. Ainsi, sur le stand de Var Tourisme, la filière Nautisme et Plongée était représentée par l’Office de Tourisme de Méditerranée Porte des Maures et Dune Plongée La Londe.

LA REGION SUD AU SALON

En créant la filière régionale Nautisme et Plongée, la Région a initié une action globale et cohérente avec l’ensemble des acteurs.
En effet, d’un point de vue économique, ces activités, s’adressant à des clientèles très identifiées, sont sources d’importantes retombées économiques. Ainsi, les activités des clubs et structures marchandes de sports nautiques génèrent, en moyenne chaque année, un chiffre d’affaires de près de 88 millions d’€. Au total, les composantes du secteur du nautisme créent près de 1,6 milliards d’€ de retombées économiques et environ 12 000 emplois. La présence de la Région Sud a rappelé les liens qui l’unissent à la plongée. C’est en effet en 1943, entre Marseille, Bandol et Sanary-sur-Mer qu’ont eu lieu les premières plongées profondes de Cousteau, Taillez et Dumas.

Bernard BERTUCCO VAN DAMME, envoyé spécial à Paris.

A NOTER...

La FFESSM, sentinelle bleue et yeux de la mer :

La Fédération Française d’Études et Sports Sous-Marins (FFESSM) a présenté ses activités loisirs-sports et un volet « études et sciences » sur le milieu subaquatique.
Une Fédération de poids, forte de 2 100 clubs – 450 structures commerciales et 80 000 bénévoles recensés, avec un budget de 5 millions d'€ dont 1 million d'€ consacré au sport de haut niveau. La plongée subaquatique, la nage avec palmes, le hockey subaquatique et l’apnée ont des bienfaits physiques, sociaux-cognitifs et psychologiques.

Imprimer E-mail

Demo

L'actualité économique et politique du littoral varois

Edité par ADIM (fondée en 1983)

174, rue Eugène Baboulène - Apt.43 - Bât.B - BP 06

83250 La Londe les Maures